Arès trois médailles d'argent sur le circuit de la Coupe du monde, la Québécoise Kim Boutin a remporté une médaille d'or samedi.

Kim Boutin championne du 500 m, Marianne St-Gelais en bronze au 1500 m

La patineuse de vitesse sur courte piste Kim Boutin a ajouté une médaille d'or à sa collection après avoir remporté le 500 m de la Coupe du monde de Shanghai, en Chine, samedi. Sa compatriote Marianne St-Gelais est elle aussi montée sur le podium pour récolter le bronze au 1500 m.
La Sherbrookoise Boutin a tiré son épingle du jeu pour devancer l'Italienne Arianna Fontana et la Russe Sofia Prosvirnova, respectivement deuxième et troisième. Cette saison, sur le circuit de la Coupe du monde, la Québécoise a aussi obtenu trois médailles d'argent (500 m, 1500 m et 1000 m).
« J'ai été confuse dans mes prises de décision durant la course, a mentionné Boutin. Le résultat a bien tourné, mais j'ai été surprise par l'Italienne [Arianna Fontana] qui m'a dépassée en début de course. Vers la fin, j'ai essayé de doubler en vitesse et j'ai ouvert en fin de virage. Ça aurait pu coûter cher, mais j'ai été opportuniste pour terminer avec l'or », a-t-elle décrit.
De son côté, St-Gelais a pris part à son premier 1500 m depuis les Championnats du monde au printemps dernier. L'objectif pour elle était d'abord de retrouver ses sensations et ses repères. La fierté de Saint-Félicien a rallié l'arrivée derrière les deux Sud-Coréennes Shim Suk-hee (or) et Choi Min-jeong (argent).
« Je suis contente parce que j'ai bien géré mes énergies et je me suis bien placée dans le peloton durant toute la course, a indiqué la médaillée de bronze. C'est sûr qu'on veut toujours faire un podium, mais je voulais surtout être satisfaite de la façon dont j'avais joué ma course et je voulais exécuter ce que j'avais fait dans le passé, comme retrouver mes repères de position et mes sensations », a-t-elle poursuivi.
La Saguenéenne Valérie Maltais a quant à elle conclu au pied du podium, alors que la Britanno-Colombienne Jamie Macdonald a fini deuxième de la finale B. St-Gelais s'est empressée de saluer le travail de sa compatriote Maltais. « Valérie et moi, on a bien coursé la distance en équipe. En s'autodépassant comme on l'a fait en début de course, on a empêché les dépassements et en même temps, on a accéléré un peu, donc on a donné un rythme à la course. Malheureusement, il y a seulement trois médailles et je pense qu'on méritait toutes les deux d'être sur ce podium-là », a affirmé la patineuse de 27 ans.
Chez les hommes, Charles Hamelin a terminé au quatrième rang en finale du 500 m. Il a été devancé par le Chinois Wu Dajing (or) ainsi que par les Sud-Coréens Seo Yi-ra (argent) et Kyoum Do-kim (bronze). Samuel Girard a quant à lui terminé troisième de la finale B sur cette distance.
Au relais 3000 m, les Québécoises Kim Boutin, Kasandra Bradette, Valérie Maltais et Marianne St-Gelais ont inscrit le deuxième meilleur temps de leur demi-finale, tout juste derrière les Chinoises, et seront de la finale A dimanche. L'équipe canadienne masculine s'est également classée pour la finale A au relais 5000 m grâce à la première place en demi-finales du quatuor formé par Charle Cournoyer, Pascal Dion, Samuel Girard et Charles Hamelin.