Profitant de conditions idéales, les rafteurs ont pu vivre de belles émotions sur la rivière Petit-Saguenay durant le Festival d’eau vive du Bas-Saguenay.

Kayakistes et rafteurs étaient au rendez-vous

Bonifiée par d’excellentes conditions météo, la 8e édition du Festival d’eau vive du Bas-Saguenay a été couronnée de succès et a même été marquée par un record de participation. Inutile de dire que les organisateurs tiendront une 9e édition l’an prochain.

 On a eu un week-end exceptionnel ! , s’est exclamé d’entrée de jeu Louis Tremblay Poirat, membre du comité organisateur. Nous avons eu plus de 160 festivaliers, ce qui est un record de participation à tous les niveaux, que ce soit les kayakistes, les rafteurs et les néophytes. On est vraiment contents. Et bien que ce soit la crue de la rivière, on avait vraiment des niveaux idéaux pour la faire. C’est une réussite sur toute la ligne ! »

Le porte-parole du festival tenu à Petit-Saguenay a tenu à souligner la contribution de l’entreprise H2O Expédition de Desbiens au succès de l’événement. « Ils nous ont fourni l’équipement et des équipes de guides professionnels. C’est grâce à eux que nous pouvons offrir un événement aussi bien structuré et très sécuritaire », fait valoir M. Tremblay Poirat.

Le festival se déroule sur trois jours. La première journée est consacrée à la reconnaissance du parcours, le samedi, deux descentes sur la rivière Petit-Saguenay et une dernière, le dimanche. Dans ce dernier cas, les participants ont pu descendre la rivière jusqu’au fjord. Une soirée festive a couronné la journée de samedi. « On a eu beaucoup de monde, bien qu’on en aurait souhaité plus étant donné le caractère festif de l’événement, mais les gens ont bien répondu et ç’a veillé tard ! Ç’a été super agréable », assure Louis Tremblay Poirat.

Ce dernier a lancé l’invitation pour 2019. « Le festival sera de retour l’an prochain et on le fera encore durant la fin de semaine de la fête des Mères parce que le temps est idéal. Plus tard que ça, le niveau d’eau de la rivière serait trop bas et plus tôt, le niveau d’eau serait bas et il ferait trop froid », a-t-il expliqué.

Mentionnons enfin qu’une trentaine de bénévoles ont veillé au bon déroulement du festival.