Katherine Sebov (photo) et sa partenaire Elitsa Kostova ont fait tomber les premières têtes de série du tableau du double, lundi après-midi.

Katherine Sebov en pleine forme

Katherine Sebov s’est offert un cadeau dès son entrée en scène au Challenger Banque Nationale de Saguenay. La deuxième Canadienne mieux classée dans le tournoi et sa partenaire de double, Elitsa Kostova, ont fait tomber les premières favorites, Naomi Broady et Ayaka Okuno, en trois manches de 4-6, 6-3 et 10-6 au super bris d’égalité.

L’histoire est d’autant plus digne de mention quand on sait que les deux gagnantes du jour se connaissent à peine, ayant choisi de jouer ensemble au Club de tennis intérieur Saguenay d’Arvida pour ajouter du millage.

« J’ai décidé de m’inscrire en double pour jouer plus de matchs, parce que je n’ai pas joué assez dans les derniers mois, a expliqué Katherine Sebov. Ce n’est pas tous les jours que tu bats des bonnes joueuses bien classées. C’est certainement ma plus belle victoire en double. »

En attendant de jouer son prochain match de double, Sebov va amorcer son tournoi en simple mardi soir, contre la Belge et huitième tête de série, Kimberley Zimmermann. Cette rencontre risque d’être serrée puisque les deux joueuses ont sensiblement le même classement. Zimmermann est 248e au monde, tandis que Sebov est 274e.

Placée dans la même portion de tableau que la favorite Kateryna Kozlova, Sebov préfère se concentrer sur son jeu avant de se projeter trop loin.

« On a tous des attentes, mais j’essaie de ne pas trop y penser, a-t-elle partagé. Je vais sur le terrain avec l’intention de jouer le mieux que je peux et il va arriver ce qui doit arriver. Je ne m’en fais pas trop avec le résultat. »

Belle saison

La blondinette débarque à Saguenay forte de quelques beaux résultats au cours de la saison. Demi-finaliste au Challenger de Granby et quart-de-finaliste à Gatineau, en plus d’une demi-finale et d’une finale lors de différents tournois au Japon, Katherine Sebov a l’impression qu’elle a fait de bons choix pour assurer son développement.

« J’ai connu une bonne saison avec quelques succès, a-t-elle fait valoir. Ce n’est pas incroyable, mais j’ai défendu tous mes points de la saison dernière et je n’en ai aucun à défendre jusqu’au mois de mars. C’est une bonne nouvelle. »

Plus forte physiquement, Katherine Sebov a amélioré sa technique durant l’été. Elle veut maintenant continuer à travailler sur sa vitesse et ses mouvements dans les différentes facettes du jeu.

« Je me suis beaucoup entraînée et j’ai changé quelques trucs par rapport à la saison dernière, a fait remarquer la joueuse de 19 ans. J’ai joué beaucoup de tournois la saison dernière, mais cette année, j’ai fait plus de conditionnement physique en espaçant davantage mes tournois. Ç’a mieux fonctionné et physiquement, je sens que je me suis beaucoup améliorée. »

Sur le terrain, Sebov joue avec intensité. Si elle canalise bien ses énergies, elle croit être en mesure de tenir son bout devant n’importe quel adversaire.

« Je suis très émotive quand je joue, mais c’est une bonne chose parce que c’est ce qui détermine qui je suis, a-t-elle exprimé. Si j’utilise mes émotions de façon positive, je peux vraiment faire de belles choses. »

Actuellement 274e au classement mondial, la droitière souhaite bien entendu gravir les échelons. Mais pas à n’importe quel prix. À Saguenay, Bianca Andreescu est la Canadienne la mieux classée avec une 242e place.

« J’aimerais finir 150e d’ici la fin de la saison, mais je sais que je vais devoir bien jouer lors des prochains tournois, a soulevé Katherine Sebov. On verra. En ce moment, je ne pense pas trop à mon classement, je veux seulement jouer des matchs et voir ce que je peux faire sur le terrain. Si je me concentre là-dessus, je vais bien faire. »

+

LE DÉBUT DES CHOSES SÉRIEUSES

Les choses sérieuses peuvent commencer au Challenger Banque Nationale de Saguenay. Les derniers matchs de qualifications ont été complétés lundi, comblant les dernières places disponibles dans le tableau principal.

Favorite lors des qualifications, Nadia Gilchrist s’est inclinée devant Hayley Carter, tout comme la deuxième tête de série Dasha Ivanova, éliminée par Kennedy Shaffer. La troisième joueuse mieux classée, Jessica Ho, a eu plus de succès en évinçant la Canadienne Louise Kwong 6-2 et 6-3. Finalement, Dasha Lopatetskaya a mérité une place dans le grand tableau en défaisant Pamela Montez.

Un seul match du tableau principal a été joué lundi et c’en fut tout un. La troisième favorite, Richel Hogenkamp, a eu besoin de tout son petit change pour venir à bout de la jeune Polonaise de 17 ans Maja Chwalinska. Hogenkamp a finalement triomphé 6-4, 6-7 (5) et 6-3 en 3h04min.

Cinq matchs de double ont également été joués. Notons la belle victoire de la Canadienne Sharon Fishman et de sa partenaire Maria Sanchez en deux manches de 6-1 et 6-3, en à peine une heure de jeu, devant la paire formée d’Usue Maitane Arconada et de Jacqueline Cako, classée deuxième.

L’action reprend mardi matin à 10h avec des matchs sur trois terrains.