Richard Martel et le député Gérard Deltell

Jusqu’au 22 janvier pour décider

Le commissaire de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), Richard Martel, pourra continuer son travail au moins jusqu’au 22 janvier. D’ici là, il sera sans doute fixé quant aux dates éventuelles des élections partielles fédérales.

C’est du moins ce qui ressort de la conférence téléphonique tenue jeudi avec les propriétaires et gouverneurs des six équipes du circuit.

Joint jeudi soir, le copropriétaire des Marquis de Jonquière, Marc Boivin, a relaté que Richard Martel avait admis avoir commis une erreur en ne les informant pas de ses intentions de briguer les suffrages dans la circonscription de Chicoutimi-Le Fjord avant que la nouvelle soit divulguée dans les médias.

«On ne veut pas l’empêcher de se lancer non plus, mais il n’a quand même pas décidé (de se lancer en politique) en se levant un matin», a rappelé Marc Boivin, qui avait vertement dénoncé le fait d’avoir appris par les médias que Martel faisait le saut en politique sous la bannière du Parti conservateur du Canada.

«On (propriétaires) s’est donné un délai jusqu’au 22 janvier (avant de décider de la suite des choses). Richard a dit qu’il ne voulait pas que ça se sache, mais l’un de nous lui a rappelé qu’il nous avait déjà parlé de certaines choses par le passé et ça n’a pas sorti. Il va donc continuer son travail pour aller chercher de nouvelles franchises», a-t-il résumé.

Dates de la partielle

Selon Élections Canada, la date de l’élection partielle doit être annoncée entre le vendredi 15 décembre 2017 et le samedi 2 juin 2018. De plus, l’élection partielle doit avoir lieu un lundi, au moins 36 jours après la date à laquelle elle a été annoncée. «Par conséquent, l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord pourrait avoir lieu au plus tôt le lundi 22 janvier 2018», peut-on lire sur le communiqué émis le 5 décembre.