Les Saguenéens ont créé l'égalité dans la série finale junior AA qui les oppose aux Marquis de Jonquière.

Junior AA: les Sags créent l'égalité, les Marquis fulminent

Le deuxième match de la série finale du circuit régional junior AA a pris fin avec un léger soupçon de controverse, samedi soir, devant plus de 400 spectateurs à l'aréna Marina-Larouche à Chicoutimi-Nord. Les Saguenéens ont profité d'un cinq contre trois en fin de troisième période pour créer l'égalité, avant de l'emporter 4-3 en prolongation face aux Marquis de Jonquière.
C'est David-Alexandre Hamel, avec son troisième but du match, qui a joué les héros à 3 : 43 du début du temps supplémentaire. La finale est donc égale à une victoire de chaque côté et le troisième match est prévu dimanche soir, au Palais des sports de Jonquière.
La situation qui a provoqué les avantages numériques aux Sags était difficile à avaler dans le camp des Marquis. Pierre-Alexandre Martel a d'abord écopé d'une pénalité pour double-échec, alors qu'un joueur des Sags venait de lancer un bâton chez les spectateurs. Peu de temps après, la rondelle est demeurée emprisonnée entre les jambières du défenseur Alexandre Girard, près du cercle des mises en jeu. Un des arbitres en chef a décidé de chasser Girard pour avoir immobilisé la rondelle. Hamel a ensuite marqué son deuxième de la soirée pour pousser le match en prolongation.
« C'est terrible de faire ça à des jeunes, a lancé l'entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins, en tentant de tourner sa langue sept fois avant de parler. Tu as vu la ''game'' comme moi. C'est tellement désolant. C'est plate pour des jeunes qui se défoncent et qui sont revenus de l'arrière pendant le match. On a fait preuve de caractère. »
Desjardins cherchait encore à comprendre l'appel de l'officiel décerné contre Alexandre Girard.
« La rondelle bouge encore et c'est un appel qui n'existe même pas, a ajouté l'entraîneur. Je ne comprends pas, d'après moi je ne connais pas les règlements. C'est très décevant que ce soit une situation qui décide pour des jeunes, mais je ne parle contre personne. »
Avance effacée
Les Saguenéens ont pris les devants 2-0 après une période de jeu, mais petit à petit, les Marquis ont remonté la pente en marquant trois buts au deuxième tiers. William Labbé, Evans Boivin et Jonathan Asselin ont tour à tour déjoué le gardien des Sags. Le reste de l'histoire, on la connaît.
L'entraîneur des Chicoutimiens, Pierre-Luc Martin, a quant à lui vanté la force de caractère de sa troupe. Il a aussi louangé le travail en avantage numérique de ses joueurs, un élément qui a souvent fait défaut au cours de la saison régulière.
« Retourner à Jonquière 0-2 ou remporter le match ce soir pour faire 1-1, c'est toute la différence, surtout contre Jonquière qui a une très grosse équipe, a convenu Martin. C'était un match très émotif encore et c'est sûr qu'on vient de franchir une étape. Les gars y croient. Quand tu crois à quelque chose, tu peux réussir. Ça prend des gars dédiés, des gars qui bloquent des lancers et qui ont beaucoup de caractère. C'est ce qu'on a vu. On savait que ça allait être très dur, certains joueurs jouent avec des blessures, mais ils veulent gagner. »
Les deux entraîneurs s'attendent à un autre affrontement de tous les instants, dimanche, à Jonquière.
« C'est un autre match, c'est à la maison et on va reprendre l'avantage de la glace avec une victoire, a annoncé Bob Desjardins. C'est ça les Marquis. On y va contre vents et marées, mais on finit toujours par arriver à destination. »