Déçue de sa prestation dans la catégorie cadet vendredi, Amélie Grenier (à droite), du club Ju Shin Kan de Laterrière, était déterminée à monter sur le podium samedi, chez les juniors, dans le cadre des Championnats panaméricains présentés à Cali, en Colombie. Mission accomplie puisqu’elle a remporté la médaille de bronze chez les U21 moins de 52 kilos.

Judo: le bronze pour Amélie Grenier

Médaillée d’or aux Championnats canadiens et à la Coupe Canada de judo chez les U18 moins de 52 kilos, la Laterroise Amélie Grenier a remporté la médaille de bronze chez les U21, samedi, dans le cadre des Championnats panaméricains juniors à Cali, en Colombie.

La porte-couleurs du club Ju Shin Kan de Laterrière a su rebondir après une performance plus difficile lors de la journée de vendredi. Celle qui avait terminé 7e chez les cadets s’est imposée à ses deux premiers combats pour obtenir une place en demi-finale, où elle a plié l’échine devant l’éventuelle gagnante de la compétition, la Mexicaine Paulina Martinez.

La Laterroise s’est toutefois bien reprise dans son duel pour la médaille de bronze, alors qu’elle est venue à bout de la Colombienne Nayerly Pajoy, en lui imposant un ippon. « C’est une belle surprise ! Elle avait eu une journée plus difficile (vendredi) et elle a été dominante aujourd’hui (samedi). Elle a même battu une fille qui l’avait vaincue vendredi. Elle a travaillé fort et n’a laissé aucune chance à son adversaire en finale de bronze », a fait valoir l’entraîneur de l’équipe canadienne, Alexandre Émond.

Via Messenger, l’athlète de 16 ans a confirmé qu’elle avait atteint son objectif de monter sur le podium lors de cette deuxième journée de compétition, comme ça avait été le cas pour les compétitions précédentes. « Mon objectif pour les Championnats canadiens était de gagner l’or puisque j’étais déjà première au classement national, rappelle celle qui est en feu cette saison. Lorsque j’ai gagné l’or, mon objectif était de faire de même à la Coupe Canada, et je l’ai eue également. »

« Pour les championnats panaméricains, bien évidemment, mon but restait toujours d’avoir la médaille d’or, mais je savais que le calibre était plus grand. Dans ma catégorie habituelle (U18), je suis arrivée 7e et j’étais très très déçue par cette mauvaise journée. Je me suis dit que ce n’était pas fini et j’ai tout donné pour la catégorie U21. J’ai gagné mes deux premiers combats et je me suis fait battre par une Mexicaine en demi-finale. Mais il n’était pas question que, pour une deuxième journée, je n’aie pas de podium. Alors, j’ai bien analysé mon adversaire et j’ai absolument tout donné pour la finale de bronze pour ensuite la gagner », écrit-elle, en soulignant qu’elle était « très fière » de sa performance du samedi, ce qui lui a permis de mériter la médaille de bronze.

Lors de la Coupe Canada de judo 2019, Amélie Grenier a remporté l’or chez les moins de 18 ans, moins de 52 kilos, en plus du bronze chez les moins de 21 ans.

Plus tôt en mai, lors des Championnats canadiens, la Laterroise a obtenu les mêmes résultats dans les deux catégories d’âge.

La jeune fille s’entraîne au club Ju Shin kan de Laterrière en compagnie de ses parents, Sylvie Pearson et Patrick Grenier. Le talent est une affaire de famille chez les Pearson-Grenier. L’athlète laterroise continue de s’entraîner à son club, mais d’ici un an, elle devrait prendre la direction de Montréal pour aller s’entraîner au Centre national de judo.