Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le judoka jonquiérois Antoine Bouchard a connu une bonne journée chez les moins 73 kilos pour conclure au 5e rang du très relevé Tournoi des maîtres à Doha au Qatar.
Le judoka jonquiérois Antoine Bouchard a connu une bonne journée chez les moins 73 kilos pour conclure au 5e rang du très relevé Tournoi des maîtres à Doha au Qatar.

Judo: Antoine Bouchard 5e au relevé Tournoi des maîtres

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Il s’en est fallu de peu pour qu’Antoine Bouchard mette la main sur la deuxième médaille de l’équipe canadienne de judo au Tournoi des maîtres de Doha, mardi, au Qatar. Le judoka originaire de Jonquière s’est finalement incliné face à l’Ouzbek Khikmatillokh Turaev, huitième au monde, le privant ainsi d’une médaille de bronze chez les moins de 73 kilos.

L’athlète de 26 ans est passé à l’offensive dès les premiers instants du combat, sans toutefois réussir à s’inscrire au pointage. Turaev, médaillé de bronze au Grand Chelem de Paris l’hiver dernier, a surpris Bouchard avec un peu plus d’une minute à faire au temps réglementaire en l’envoyant au sol pour marquer le waza-ari et prendre les commandes.

« Lorsqu’il m’a projeté, c’est une technique à laquelle je ne m’attendais pas du tout. Ç’a été fait au bon moment et il a réussi à m’avoir là-dessus », a indiqué Bouchard en entrevue à Sportcom.

Malgré plusieurs tentatives, il n’a pas été en mesure de riposter durant la dernière minute. Son adversaire a misé sur la défensive afin de demeurer en contrôle jusqu’à la toute fin et monter sur la troisième marche du podium.

« J’étais exaspéré parce que je trouvais qu’il prenait son temps entre les échanges et je le sentais vraiment fatigué. Je l’étais aussi, mais l’adrénaline m’aidait vu que je tirais de l’arrière. J’ai suivi le plan, mais il a ralenti après avoir marqué et il pouvait tenter des attaques pour bien paraître sans nécessairement me mettre en danger », a-t-il ajouté.

Bouchard avait subi sa première défaite du tournoi en demi-finale en pliant l’échine face au Japonais et champion mondial de 2017, Hashimoto Soichi. Classé deuxième au monde, Soichi s’est ensuite avoué vaincu en finale devant le Sud-Coréen Changrim An, qui occupe le 13e échelon du classement mondial.

« J’ai appliqué le plan à la lettre, mais le Japonais a un style de judo qui est assez bon contre le mien. Je ne me suis pas imposé comme j’aurais dû le faire. J’ai utilisé beaucoup d’énergie à essayer de l’attirer vers moi, mais ça n’a pas toujours été efficace et j’ai manqué de jus », a analysé le champion panaméricain en titre.

À ses trois premiers affrontements, la fierté du club Judoka Jonquière avait eu raison par ippon de l’Ukrainien Artem Khomula, du Suédois Tommy Macias et de Victor Sterpu, de la Moldavie.

Cette cinquième place demeure malgré tout le meilleur résultat de sa carrière à un Tournoi des maîtres, lui qui avait aussi participé à ceux de Rabat, en 2015, et de Guadalajara, en 2016.

« Avant d’arriver ici, je me sentais en confiance et je voulais me rendre le plus loin possible. J’ai réussi à battre trois adversaires solides et c’est ce que je retiens. C’est un gros tournoi et j’ai réussi à performer au bon moment. On va espérer que ça continue. »

Toujours chez les moins de 73 kilos, Arthur Margelidon a perdu par ippon en prolongation contre le Kazakh Zhansay Smagulov à son premier face-à-face.

Une victoire et un revers pour Étienne Briand

Du côté des moins de 81 kg, Étienne Briand, de Sept-Îles, prenait part à une première compétition en près d’un an, lui qui avait fait l’impasse sur le Grand Chelem de Budapest ainsi que sur les Championnats panaméricains cet automne. Il a terminé sa journée en remettant une fiche de 1-1. L’athlète de 27 ans a eu le dessus sur le Portoricain Adrian Gandia avant d’être défait en prolongation face au Bulgare Ivaylo Ivanov, éventuel médaillé de bronze.

Antoine Valois-Fortier, de Beauport, a quant à lui connu une courte sortie contre Uuganbaatar Otgonbaatar, de la Mongolie, en s’inclinant par ippon.

Seule Canadienne en action mardi, la Montréalaise Catherine Beauchemin-Pinard a perdu en prolongation à son seul combat du jour contre l’Autrichienne Magdalena Krssakova dans la catégorie des moins de 63 kg.

Avec Sportcom