Antoine Gervais a bien failli inscrire un 3e point au tableau, mais il a été retiré à la toute fin de la 7e manche.

Journée à oublier pour les Voyageurs

Les Voyageurs de Saguenay ont encaissé une double défaite, samedi, au Stade Richard-Desmeules de Jonquière. Après s'être inclinés 10 à 2 devant les Bisons de Saint-Eustache en après-midi, les hommes de Martin Pouliot n'ont pas été en mesure de se reprendre lors du deuxième affrontement qui avait lieu en soirée. Ils ont subi un deuxième revers, cette fois de 8 à 6, toujours face à Saint-Eustache. Mais l'entraîneur-chef des Voyageurs, Martin Pouliot, refuse de se laisser abattre malgré cette mauvaise séquence.
Malgré les deux défaites, l'entraîneur-chef des Voyageurs, Martin Pouliot, refuse de se laisser abattre.
La deuxième partie de ce programme double disputé en sol jonquiérois avait plutôt bien débuté. La première manche n'avait pas permis d'inscrire de point, autant chez les Voyageurs que chez les Bisons. Mais en deuxième, alors que les Bisons étaient confortables d'une avance de 5 à 1, le coup de circuit de Yan-Éric Tremblay a permis aux locaux d'inscrire trois points au tableau, portant le score à 5 à 4. Les visiteurs ont toutefois réussi à creuser l'écart en quatrième manche et les spectateurs réunis au Stade Richard-Desmeules ont vu leur enthousiasme baissé d'un cran lorsque les Bisons ont inscrit trois nouveaux points au tableau, contre un seul pour les locaux.
Les Voyageurs n'ont pas réussi à renverser la vapeur, malgré un dernier point inscrit en septième manche.
Joint par Le Quotidien en fin de soirée, l'entraîneur Martin Pouliot a admis qu'il s'agissait d'une journée à oublier. «Nous sommes à la recherche de lanceurs et ce n'est pas facile. De plus, c'est certain qu'il y a beaucoup de gars qui sont à leur première année, mais il faut rester positif. Même si nous sommes actuellement sur une mauvaise séquence, je ne crois pas que c'est en claquant des portes et en virant des poubelles de bord qu'on va arranger ça. Il faut continuer à travailler fort», a indiqué Martin Pouliot, soulignant au passage les trois points marqués lors du coup de circuit du # 25.
Par ailleurs, le coach a admis que le premier affrontement, disputé en après-midi, avait donné davantage de fil à retordre à ses troupes.
En effet, les Voyageurs se sont inclinés 10 à 2 et espéraient reverser la vapeur dans le deuxième affrontement, ce qui ne s'est pas produit.
Après un seul tour au bâton, les visiteurs jouissaient déjà d'une avance de 4-0 et n'ont pas été inquiétés pour la suite. Les seuls points des locaux ont été inscrits au tableau en fin de quatrième manche, grâce à une puissante frappe de l'autre côté de la clôture de Raphaël John-Leblanc. Mais les Voyageurs n'ont pas été capables de réduire l'écart et n'ont inscrit aucun autre point par la suite.
Les spectateurs rassemblés au Stade Richard-Desmeules ont eu l'espoir de voir leurs favoris marquer en septième manche, lorsque Mathieu Tremblay a frappé un double, ce qui a permis à Antoine Gervais de grimper au 3e but. Gervais a bien tenté de s'élancer vers le marbre lorsque le receveur a échappé la balle sur un mauvais lancé. Les espoirs des locaux ont été de courte durée, puisque Gervais a finalement été retiré en toute fin de partie.
Ces deux défaites portent à 11 le nombre de matchs perdus cette saison, contre six victoires. Espérons maintenant que les hommes de Martin Pouliot pourront se reprendre dimanche, alors qu'ils affronteront les Alouettes de Charlesbourg, à 19h au Stade Richard-Desmeules.