Au fil des ans, les partenaires du Local de golf La Saguenéenne, Jonathan Moreau et André Tremblay, bonifient les aménagements de la salle à l’intérieur de l’Hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi afin de permettre aux adeptes de golf ou aux jeunes du sport-études de s’exercer en attendant la belle saison.

Jouer au golf à La Saguenéenne

Même si la région est ensevelie de neige, plusieurs amateurs de golf ont déjà commencé à astiquer leur ensemble de bois et de fers en vue de la belle saison. D’autres qui auront la chance de prendre la direction du Sud au cours des prochaines semaines seront heureux d’apprendre qu’ils pourront déjà travailler leur élan avec l’ouverture du Local La Saguenéenne, à l’hôtel du même nom, à Chicoutimi.

Pour une troisième année consécutive, le professionnel de golf Jonathan Moreau et le concessionnaire à l’hôtel La Saguenéenne, André Tremblay, se sont associés pour louer la grande salle de l’établissement hôtelier et l’aménager de façon à pouvoir offrir divers services, allant des cours de golf privés, semi-privés ou de groupe, aux aires de frappe de balles libres.

Du lundi au mercredi, une partie des installations est réservée aux jeunes du programme sport-études de l’école Dominique-Racine, mais les gens peuvent se présenter durant les heures d’ouverture, soit du lundi au vendredi, de 8 h à 16 h, et les samedis et dimanches, de 10 h à 16 h. « À l’exception des cours où il faut prendre rendez-vous, pour la frappe de balles, c’est premiers arrivés, premiers servis », explique Jonathan Moreau, professionnel du club de golf Chicoutimi.

Les gens pourront frapper des balles à volonté au coût de 12 $. « La semaine, les gens peuvent frapper aussi longtemps qu’ils veulent, mais la fin de semaine, on demande aux gens de faire une rotation après une heure et demie, mentionne Jonathan Moreau. Nous avons de l’espace pour 15 personnes en même temps et quatre ou cinq personnes sur l’aménagement pour les coups roulés et les coups d’approche. »

En soirées et les dimanches, un autre professionnel de golf, André Nols, utilise aussi le Local La Saguenéenne pour donner des cours. 

« Il y a certains moments où la salle sera fermée en raison d’événements tenus ici. Pour éviter des désagréments, les gens n’ont qu’à consulter la page Facebook du Club de golf de Chicoutimi. Nous envoyons toujours un courriel avec l’horaire du local en plus d’en afficher une copie sur la porte », précise-t-il.

Programme-sport-étude en golf: lentement, mais sûrement

Offert depuis trois ans à l’Odyssée Lafontaine/Dominique-Racine, le programme sport-études en golf progresse lentement, mais sûrement.

« Depuis que je suis arrivé à Chicoutimi il y a six ans, j’ai toujours progressé ou été stable en ce qui concerne l’enseignement junior, mais je n’ai jamais connu de diminution. J’ai toujours de légères hausses d’année en année », assure Jonathan Moreau, professionnel de golf au Club Chicoutimi et responsable du programme sport-études.

Lors de la première année du programme, six jeunes étaient inscrits. « L’an passé, j’en avais sept et cette année, j’en ai neuf. C’est sûr que ç’a n’a pas la même popularité que le hockey, mais de plus en plus, les jeunes constatent qu’il y a un bon programme. Ceux et celles qui veulent se développer et qui ont vraiment la passion pour le golf ont ainsi la possibilité de s’entraîner durant l’hiver. »

Cet hiver, les jeunes du programme sport-études s’entraînent au local La Saguenéenne trois fois semaine et deux jours à s’entraîner en salle au centre Lucien-Brunel de l’école Laure-Conan. « On avait besoin de plus d’espace et c’était plus proche de l’école ; c’était donc plus facile pour les jeunes », explique Jonathan Moreau. « En ayant le sport-études, on a décidé d’ajouter six espaces de plus dans nos installations afin que les jeunes puissent s’y exercer. Du lundi au mercredi, ce sont les jeunes qui ont la priorité. »

Le programme porte ses fruits. « On remarque beaucoup de résultats. Juste au championnat provincial, on a des jeunes qui ont mieux performé sur la scène régionale. Un jeune comme Thomas (Morissette) a eu de bons résultats sur le circuit régional et provincial. Matthew et Anthony ont aussi beaucoup progressé. »

En entrevue, Thomas Morissette confirme les dires de son entraîneur. « Je sens une progression. Jonathan est mon entraîneur, tant l’été que l’hiver. On continue donc pendant l’hiver mon entraînement estival et ça me permet vraiment de me développer davantage. On fait aussi de l’entraînement en salle, ce qui me permet de développer mon corps », fait valoir le golfeur de 16 ans.

« C’est sûr que frapper à l’intérieur, c’est différent de l’extérieur. On voit moins la trajectoire de la balle, mais on se concentre plus sur les éléments techniques qu’on n’aurait pas réussi à travailler durant l’été. »

À l’instar de quatre autres jeunes, Thomas pourra aller s’améliorer sur les terrains de Myrtle Beach en mars en compagnie d’un groupe de jeunes supervisé par les clubs b2golf de Québec et Lévis.