Pour la première fois depuis les Jeux de 2013 et un certain Samuel Girard de Roberval, l’équipe de hockey bantam AAA du Saguenay-Lac-Saint-Jean prendra part à la finale pour l’or, mardi matin. Lundi, les représentants de la région ont savouré une victoire de 2-1 en fusillade et c’est le gardien de première année, Mivil Tremblay qui a hérité du titre de «géant vert» du match.

Jeux du Québec: les hockeyeurs de la région en finale

La formation du Saguenay-Lac-Saint-Jean a trimé très dur en demi-finale contre les Laurentides, mais ça en valait la peine puisque les troupes d’Arnaud Dubé ont arraché une victoire de 2-1 en tirs de barrage pour finalement accéder à la finale pour la médaille d’or, mardi matin, dans le cadre de la 54e Finale provinciale des Jeux du Québec en cours à Québec.

Les Bleuets ont livré toute une performance pour remporter ce match marathon et causer une belle surprise. Ce sera en effet la première fois, depuis les Jeux du Québec de 2013 que les hockeyeurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean batailleront pour une médaille.

En 2013, les Jeux étaient à Saguenay et un certain Samuel Girard de Roberval avait contribué à la conquête de la médaille d’argent. Le Robervalois, qui joue maintenant pour l’Avalanche du Colorado, a sans doute inspiré les jeunes de l’édition 2019 puisqu’il leur a fait parvenir un mot d’encouragement avant la rencontre de demi-finale.

En finale, l’équipe SagLac affrontera le Sud-Ouest, qui a remporté la demi-finale en vainquant les représentants de la Capitale-Nationale 3-2 en prolongation. La finale sera webdiffusée sur rds.ca. 

Pour la première fois depuis les Jeux de 2013 et un certaine Samuel Girard de Roberval, l’équipe de hockey bantam AAA du Saguenay-Lac-Saint-Jean prendra part à la finale pour l’or, mardi matin. Lundi, ils savouré une victoire de 2-1 en fusillade et c’est le gardien de première année, Mivil Tremblay (au centre), qui a hérité du titre de ‘‘géant vert’’ du match.

Comme des géants !

Entraîneur-chef de l’équipe SagLac, Arnaud Dubé a salué cette victoire d’équipe et a louangé le travail inlassable de ses troupes.

« C’était fou ! », a-t-il lancé d’entrée de jeu pour décrire ce match fertile en émotions.

« On a réussi à tuer de nombreuses pénalités. On est vraiment fiers de nos joueurs. Quand on représente une petite région comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean, on ne part jamais favoris et on doit toujours se battre contre les préjugés. Alors, nous, on se colle beaucoup au slogan du tourisme régional “Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, c’est géant ! ”. On se dit que nous aussi on est géant et qu’il faut jouer pour plus grand que ça. C’est dans cette optique qu’on s’est présenté au tournoi et on est uni comme équipe parce qu’on joue pour plus grand que nous et que nous sommes fiers de porter nos couleurs. Et on a du succès de cette façon-là », a-t-il plaidé avec ferveur.

En demi-finale, le jeu défensif des Bleuets a fait la différence. À l’instar du gardien Mivil Tremblay, les joueurs, autant à l’avant qu’à la défense, ont brillé en bloquant de nombreux tirs et en redoublant d’ardeur jusqu’à la toute fin pour briser l’égalité. L’équipe bantam AAA s’est notamment distinguée durant la prolongation de dix minutes où le Saguenay-Lac-Saint-Jean a joué à court d’un homme pendant cinq minutes pour avoir écopé de plus de 16 minutes de pénalités durant les trois périodes réglementaires. Le cerbère de l’équipe SagLac a ensuite réussi l’arrêt décisif contre le 10e ( !) joueur délégué par les Laurentides pour la fusillade. Juste avant, Olivier Saint-Louis a réussi à tromper la vigilance de Mathis Rousseau pour enfiler le but vainqueur.

Dubé et ses adjoints William Bourque, Olivier Bouchard et Marc-André Gagnon ne sont pas surpris de voir leurs protégés en finale. « On sait qu’on a un groupe exceptionnel, avec de bons individus qui travaillent toujours très très fort. Il ne nous restait qu’à être unis et c’est ce qu’on a fait, alors on y croit à fond ! », affirme Dubé.

Ses protégés n’auront pas beaucoup de temps pour savourer cette impressionnante victoire puisqu’ils devront recharger rapidement leurs batteries en vue de la finale pour l’or, mardi matin, à 10 h, à l’aréna Marcel-Bédard de Beauport.

+

MIGUEL BOUFFARD RÉCOLTE L'ARGENT EN TAEKWONDO

En plus de vivre des émotions fortes au hockey masculin, la délégation du Saguenay-Lac-Saint-Jean a pu savourer la conquête d’une troisième médaille. Le Robervalois Miguel Bouffard a en effet remporté la médaille d’argent chez les moins 47 kilos en taekwondo, à l’issue d’un combat très serré.

Dans la même discipline, Rose Bonneau s’était qualifiée pour les demi-finales, mais elle a malheureusement perdu ses deux combats de la journée pour hériter de la 4e place dans sa catégorie.

Dans les autres disciplines au programme, soulignons la prestation de l’équipe de biathlon, qui comptait dans ses rangs la porte-drapeau Laurie Legault. Les Bleuets ont bataillé ferme jusqu’à la toute fin pour finalement prendre la 4e position.

Le 4 a d’ailleurs été le chiffre du jour pour les régionaux, puisque l’athlète en nage synchronisée Julianne Kirlin a elle aussi terminé au 4e rang.

Marianne Saint-Gelais

Saguenay-Lac-Saint-Jean s’inscrit toujours parmi les pépinières de talent en patinage de vitesse courte piste. Pour les régionaux, ils pourront certainement s’inspirer de l’Olympienne Marianne Saint-Gelais qui agira comme analyste à la webdiffusion, lors des finales des différentes distances au programme. Espérons que les patineurs d’ici sauront lui en mettre plein la vue sur la glace de l’Arpidrome de Charlesbourg, du 6 au 8 mars.