Le Chambordais Jérôme Gravel a fait sa niche avec les Tigres, comme en fait foi son différentiel de +24 en saison régulière et de +7 depuis le début des séries éliminatoires. Les Tigres ont rendez-vous avec le Titan en demi-finale.

Jérôme Gravel, seul régional dans le carré d'as

Il ne reste qu’un joueur originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean toujours en action dans les séries de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Le défenseur des Tigres de Victoriaville, Jérôme Gravel, se prépare à croiser le fer avec les tombeurs des Saguenéens, le Titan d’Acadie-Bathurst.

« C’est une super expérience. Chaque série, on dirait que le calibre et la rapidité augmentent. Il y a beaucoup plus d’émotion également », a indiqué le défenseur de 18 ans natif de Chambord, lors d’un entretien téléphonique après l’arrivée de l’équipe à Bathurst, mercredi. 

« On n’est pas encore satisfaits. On a un objectif en tête depuis le début de la saison. Le plan est là et respecté depuis le début. On veut se rendre jusqu’au bout et soulever la coupe du Président. Oui, on est en troisième ronde. Il reste encore du gros hockey et on ne se contente pas d’où on est rendus présentement. »

En deuxième ronde, Jérôme Gravel a croisé le fer et eu le dessus sur l’équipe qui l’a échangé l’été dernier. Avant de passer aux Voltigeurs au milieu de la saison 2016-17, puis aux Tigres, l’ancien des Élites de Jonquière avait débuté sa carrière avec le Titan qui l’avait choisi en troisième ronde au repêchage de 2015. 

« À Drummondville, j’avais créé beaucoup d’affinités et le noyau est encore le même. C’est également spécial d’affronter un gars que je connais depuis longtemps comme Olivier Rodrigue. Pendant la série, on n’en parlait pas. Sur la glace, c’est comme si de rien n’était, mais après la série, c’est toujours le ‘‘fun’’ de pouvoir leur jaser un peu. C’est sûr que c’est l’fun de gagner également », souligne-t-il. 

« Il n’y a rien de personnel. Le Titan, c’est l’équipe qui m’a repêché. Au bout de la ligne, c’est une série Tigres contre le Titan. Ce sont deux excellentes équipes. On est confiants en nos moyens. C’est une belle série qui s’annonce », exprime-t-il à propos du duel face aux détenteurs du 2e rang au classement général. Après un lent début de saison, les Tigres ont pris le 6e rang, mais les deux équipes ont mené la charge après la période des Fêtes. 

À sa troisième saison dans la LHJMQ, Jérôme Gravel s’est imposé comme un pilier de la brigade défensive des Tigres, cumulant 24 points en 67 matchs, mais surtout un différentiel de +24. Il a poursuivi depuis le début des séries avec +7. 

« J’ai trouvé ma niche pas mal en arrivant à Victo. À Bathurst, j’étais jeune, je commençais dans la ligue et je n’ai donc pas joué beaucoup. À Drummondville, on avait une équipe un peu plus jeune et je n’ai pas connu une grosse expérience en séries. En arrivant cette saison à Victo, Louis m’a fait confiance dès le début et ç’a tout de suite bien été. D’arriver en série avec confiance et d’avoir du temps de glace, c’est toujours apprécié. Quand tu sens que tu peux aider l’équipe, c’est agréable », rappelle Jérôme Gravel qui a su saisir sa chance quand elle s’est présentée.