Vaincus 5-1 lors du premier duel de la série 2 de 3 de première ronde, les Jeannois du Collège d’Alma faisaient face à l’élimination, lundi soir, face aux Nordiques du Cégep Lionel-Groulx. La rencontre était présentée au centre Mario-Tremblay d’Alma. Malheureusement pour les Jeannois, les Nordiques ont pris les devants 1-0 en première et ce fut suffisant pour l’emporter.

Revers crève-coeur: les Jeannois éliminés

Les Jeannois du Collège d’Alma ont subi une défaite crève-coeur de 1-0, lundi soir, aux mains des Nordiques du Collège Lionel-Groulx, au Centre Mario-Tremblay. Du même coup, les Almatois ont subi l’élimination dans cette première série 2 de 3, puisqu’ils s’étaient inclinés 5-1 lors du premier affrontement samedi.

L’entraîneur-chef, Pascal Hudon, était évidemment très déçu de l’issue de ce match crucial. «On ne méritait pas de perdre. On a été bons, on ne leur a rien donné. Ils ont effectué une vingtaine de lancers et nous, on en a près de 35. Les gars ont fourni l’effort, ils ont fait ce qu’on leur avait demandé. On a joué serré, mais la rondelle n’est juste pas rentrée», a résumé le pilote des Jeannois après la rencontre.

Finale Jeannois  Hockey match #2

Ce dernier a donné crédit au gardien adverse Samuel Cardinal qui a tenu bon malgré une nette domination des Jeannois en deuxième, avec 13-5 dans les tirs au but et au moins 11-9 dans les lancers en troisième. «On n’a juste pas trouvé le moyen de marquer le gros but, même si l’effort était satisfaisant», soupire-t-il.

Les Jeannois ont d’ailleurs manqué de chance puisque les Nordiques ont marqué en s’emparant d’un retour d’un lancer après que la rondelle ait frappé un poteau en début de première période. Malgré leurs efforts, les locaux n’ont pas été en mesure de combler le mince écart avant la fin du temps réglementaire.

Mentionnons qu’en fin de saison, les Jeannois ont perdu les services du cerbère Philippe Bond, lequel fait partie du top-3 des meilleurs gardiens de la Ligue de hockey collégial, division 1. Cela dit, pour le pilote des Jeannois, la présence de Bond n’aurait rien changé dans la rencontre de ce soir. «Le gardien adverse a été bon, mais le mien (Jérémy Mireault) l’a été aussi. Ça n’aurait rien changé», a-t-il assuré.