Les Jeannois du Collège d’Alma ont non seulement perdu leurs deux derniers matchs de la saison, lesquels leur auraient permis de confirmer leur place au 6e rang, mais ils ont surtout perdu les services de leur gardien Philippe Bond.

Place en séries: les Jeannois doivent attendre

Le suspense des séries perdurera jusqu’à jeudi prochain pour les Jeannois du Collège d’Alma. Les Almatois devront en effet attendre l’issue du match entre les Lions du Cégep Champlain/St.Lawrence et les Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue avant de savoir s’ils obtiendront ou non leur billet direct pour la deuxième ronde des séries de la Ligue de hockey collégial division 1.

Le match entre les Lions et les Gaillards devait avoir lieu dimanche, en Abitibi, mais le mauvais temps a forcé le report du duel à jeudi matin.

« Si les Lions gagnent, ils vont passer au 6e rang et nous, nous allons finir au 7e rang. Nous devrions commencer les séries la semaine prochaine contre Lionel-Groulx. S’ils perdent, nous allons être sixièmes et on va alors attendre la deuxième ronde », explique Pascal Hudon, entraîneur-chef des Jeannois.

En effet, les six premières positions éviteront la première ronde des séries et auront donc une semaine de répit. Les équipes qui termineront dans les positions 7 à 11 devront disputer une courte série deux de trois cette semaine. Pour espérer confirmer leur place au 6e rang, les Jeannois devaient obtenir au moins un point ou mieux lors de leurs deux derniers matchs de la saison joués au Centre Mario-Tremblay.

Malheureusement, malgré leurs efforts, les Jeannois du Collège d’Alma n’ont pas été en mesure d’atteindre leur objectif. Vaincus 6-2 samedi par les Patriotes du Cégep Saint-Laurent, ils se sont inclinés 3-2 face aux Dynamiques de Sainte-Foy, détenteurs du deuxième rang au classement final.

Dans les deux cas, Pascal Hudon était bien sûr déçu du résultat, mais il ne voulait surtout pas blâmer ses troupes qui ont déployé les efforts qui s’imposaient.

« En fin de semaine, nous affrontions deux bonnes équipes. On a fourni un effort intéressant, mais nous n’avons pas réussi à marquer des buts bien qu’on ait lancé plus souvent que nos adversaires dans les deux matchs. On ne donne pas beaucoup de lancers à nos adversaires, mais ces derniers trouvent le moyen de marquer quand on fait une erreur. Et quand elles commettent des erreurs, leurs gardiens trouvent toujours le moyen de nous voler », explique Pascal Hudon.

Le pilote des Jeannois a d’ailleurs déploré la perte de son gardien Philippe Bond avec environ huit minutes à la rencontre.

« On a embarqué Jérémy Mireault à froid et il a bien fait dans les circonstances (c’était 2-2) dans un match serré comme ça et de cette importance », relate-t-il.

Pour Hudon, si ses joueurs continuent de travailler avec la même hargne et la même attitude, ils devraient normalement trouver le moyen de gagner des matchs.