Le gardien Philippe Bond n'a permis qu'un but sur 40 tirs samedi soir à Sherbrooke.

La progression des Jeannois se poursuit

Avec une troisième victoire consécutive et sur cinquième sur la route, les Jeannois du Collège d’Alma ont renoué avec la barre de .500 samedi soir, l’emportant 2-1 sur les Couguars du Cégep Champlain-Lennoxville.

Les Jeannois ont du même coup franchi la mi-saison et montrent un dossier de 9-1. Les Almatois sont en forte progression, eux qui n’avaient qu’une seule victoire après leurs sept premières rencontres. «La victoire c’est une chose, mais dernièrement, c’est surtout la façon. La semaine dernière, on a perdu notre blanchissage avec une minute à faire et là, on s’est fait marquer en désavantage numérique à deux minutes et demie de la fin alors qu’ils avaient enlevé leur gardien. C’est une équipe très offensive avec beaucoup de profondeur. Présentement, les gars sont en train de démontrer qu’on est capables de compétitionner avec ces équipes-là. Notre jeu sans la rondelle est beaucoup meilleur et en même temps, avec la rondelle, on prend de bonnes décisions et on réussit à générer des choses intéressantes », a laissé tomber l’entraîneur-chef Pascal Hudon après la rencontre. 

Les Jeannois ont pris les devants 2-0 en fin de première période, sur des réussites de l’ancien des Sags Marc-Antoine Massé, son 12e de la saison, puis de Charles-Éric Rochefort. Ce pointage a tenu jusqu’en toute fin de match. Philippe Bond, qui a fait face à 40 tirs, a cédé pour la seule fois de la rencontre lors d’un avantage numérique. 

« On a disputé un super bon match. Gagner 2-1 contre Lennoxville à Sherbrooke, les gars se sont bien présentés. On avait un bon plan et les gars sont restés dans les consignes. On n’a pas donné beaucoup de revirements, ni de chances de marquer. Les lancers qu’on a donnés, ce sont des tirs que ça ne me dérangeait pas de donner. Dans l’ensemble, tout ce qui touche l’aspect sans la rondelle a été bon. Nos défenseurs ont bien fait et on a fait de bonnes choses sur la relance. Les gars ne se sont pas cassé la tête à essayer des jeux compliqués », de souligner Pascal Hudon, ajoutant que ses troupiers n’avaient pas non plus effectué d’erreurs mentales. 

« On a bien géré le match. On avait les devants en fin de troisième et on n’a pas joué sur les talons. On a continué de jouer avec confiance. Ça me prouve qu’on a pris beaucoup de matûrité dans notre jeu dernièrement », d’insister l’entraîneur-chef. 

Les Jeannois seront du côté de Trois-Rivières dimanche, face aux Dragons du Collège Laflèche.