Grand manitou du tennis régional, Jean Delisle fait partie des personnalités qui seront honorées par Tennis Canada, mercredi soir, au Stade IGA, pour leur contribution à la promotion et au développement du tennis.

Jean Delisle sera honoré par Tennis Canada

Tennis Canada profitera de la tenue de la Coupe Rogers pour rendre hommage à un véritable pilier du tennis régional, mercredi soir, sur le court central du Stade IGA, à Montréal. En effet, Jean Delisle sera honoré pour son implication d’un peu plus de quatre décennies à la promotion et au développement du tennis, principalement au Saguenay.

Joint lundi soir, peu après la victoire de Denis Shapovalov aux dépens du Français Pierre-Hughes Herbert, le président de l’organisation du Challenger Banque Nationale de Saguenay s’est dit très flatté de recevoir un tel honneur. Une reconnaissance qui l’a pris par surprise malgré une feuille de route qui ferait l’envie de bien des organisateurs d’événements sportifs d’envergure. En effet, la région a vraiment été privilégiée en termes de tournois d’envergure grâce à cet organisateur chevronné et son entourage.

«J’ai reçu une lettre il y a environ un mois me disant que j’allais être honoré pour mes bons services et mes années d’implication dans le tennis. C’est sûr que ça me fait un petit velours, car c’est vrai que du tennis, j’en mange», confie celui qui a toujours voué une véritable passion pour ce sport. «J’accepte aussi cet honneur au nom de tous ceux et celles qui m’ont toujours appuyé dans ces aventures. Et il y en a eu des événements! C’est sûr que c’est un très bel honneur et que je vais être plusieurs nuits sans dormir», lance-t-il pour imager l’importance de cet honneur à ses yeux.

Région choyée

À 78 ans, Jean Delisle a contribué à la promotion et au développement du tennis régional en permettant la tenue d’événements d’envergure régionale, provinciale, nationale et internationale. Le dernier en lice est le Challenger Banque Nationale de Saguenay. Ce tournoi professionnel, qui attire les étoiles montantes du tennis féminin, en sera à sa 14e édition en octobre.

Grand manitou du tennis régional, Jean Delisle fait partie des personnalités qui seront honorées par Tennis Canada, mercredi soir, au Stade IGA, pour leur contribution à la promotion et au développement du tennis.

Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, Jean Delisle fait partie des grands manitous du tennis depuis les années 70. Mais les années 80 ont été particulièrement florissantes avec la présentation d’étapes de la Coupe Alcan. Son épouse, Denise Fortier, a d’ailleurs été mise à contribution elle aussi puisque les Delisle ont hébergé plusieurs grands noms du tennis canadiens à cette époque et ces derniers ont gardé un bon souvenir de leur séjour.

En fait, le tennis est une affaire de famille chez les Delisle. Leur fille Caroline a elle aussi fait sa marque en tennis féminin sur la scène nationale et internationale. Également impliquée dans l’organisation du Challenger, elle contribue au développement du tennis régional en tant que professionnelle en chef du Club de tennis intérieur Saguenay et en étant associée au programme sport-études.

Parmi les autres tournois d’envergure, Saguenay a accueilli la Petite Coupe Alcan – aussi appelée le Grand Prix Pepsi – , et le tournoi Coca-Cola, un tournoi provincial qui est un peu l’équivalent du Championnat québécois des 14 ans et moins, mais en plus gros. Outre la présentation d’un championnat canadien junior, Saguenay peut aussi se targuer d’avoir été l’une des rares villes au Québec à avoir été hôte de la Coupe Davis. Dans les années 80, la métropole régionale a présenté les duels entre les Caraïbes et le Canada.

Concernant le Challenger Banque Nationale de Saguenay, mentionnons que l’événement a été maintes fois récompensé dans le cadre du Mérite sportif régional. Quant à M. Delisle, son importante contribution a été soulignée en octobre dernier, lorsqu’il a été nommé Personnalité du mois Le Progrès/Radio-Canada.

Soulignons enfin que le retraité de l’enseignement du Séminaire de Chicoutimi devrait être honoré en même temps que trois autres personnes mercredi soir, dont le PDG du Challenger de Granby Alain Faucher. Comme M. Delisle, Alain Faucher est associé à son tournoi depuis les tout débuts.