Le Saguenéen Antoine Duchesne, membre de l’équipe Groupama-FDJ, photographié lors du contre-la-montre du Tour d’Espagne, samedi dernier.

«Je souffre énormément»

En raison de la chaleur, Antoine Duchesne « souffre » présentement au Tour d’Espagne. Le cycliste saguenéen membre de l’équipe Groupama-FDJ est très affecté par les températures très chaudes dans le sud du pays.

« Ça ne va vraiment pas bien en ce moment. J’ai beaucoup, beaucoup de difficulté avec la chaleur. Je n’ai aucun ressenti. Je souffre énormément. Ce n’est même pas une question de forme. La semaine dernière, la santé allait super bien, mais je suis incapable de forcer et je respire mal. J’y vais une journée à la fois et j’essaierai de passer au travers des trois prochains jours dans le sud. Après, nous devrions perdre quelques degrés. J’espère que ça va se placer parce qu’en ce moment, je n’ai vraiment pas de plaisir », a laissé tomber Antoine Duchesne à Sportcom après la cinquième étape, où il a pris la 142e place, terminant dans un peloton de 47 coureurs à plus de 15 minutes du vainqueur de la journée, l’Australien Simon Clarke.

Son coéquipier Rudy Molard s’en sort beaucoup mieux, lui qui a mis la main sur le maillot rouge de meneur au classement général après une sixième place mercredi. « C’est super pour Rudy. Depuis le départ, ce n’est pas un tour facile. C’était lui qui était le mieux placé au général dans l’échappée, a expliqué Duchesne. Qu’il réussisse à bien finir comme ça, c’est vraiment super pour lui. Nous allons essayer de défendre son maillot dans les prochains jours. »

Le meneur de l’équipe reste tout de même Thibaut Pinot, 13e au général. « Pour l’instant, Thibaut joue le général sans trop avoir de pression et sans avoir d’objectif de classement. Nous sommes tous autour de lui. Au départ, nous visions plus les étapes. Actuellement, il est bien placé et il n’a pas eu à trop forcer pour être où il est rendu. Il y a deux grosses étapes reines ce week-end, alors nous allons voir comment il s’en sort et faire le point lundi à la journée de repos. C’est sûr que s’il est encore dans la course au classement général après deux semaines, ça va devenir un objectif », d’expliquer Duchesne.