Plusieurs membres anciens et actuels du Club d’athlétisme de Jonquière se sont réunis récemment afin de souligner les 30 ans d’existence du club, ainsi que les 30 années d’implication de l’entraîneur Jean-Marc Normandin (2e à gauche, à l’avant). L’événement organisé par le club Jakours a donné lieu à de belles retrouvailles et le partage de bons souvenirs.

Jakours: 30 ans d’implication

Les dirigeants et les membres du club Jakours ont fait coup double, au début du mois, en célébrant à la fois le 30e anniversaire d’existence du Club d’athlétisme de Jonquière et les 30 ans d’implication de l’entraîneur Jean-Marc Normandin.

Ces retrouvailles festives ont permis aux différents acteurs de ces trois décennies de se rappeler de bons souvenirs, mais surtout, de souhaiter que l’organisation qui se porte fort bien continue de perdurer encore aussi longtemps. Présidente du club Jakours, Lyne Girard a profité de la tribune pour relater la longue et riche histoire du Club d’athlétisme de Jonquière qui s’est fusionné avec Jakours en 2009.

Ainsi, elle a rappelé que le Club d’athlétisme de Jonquière avait vu le jour à l’automne 1987, à l’initiative de Marc-André Desmeules et Bernard Michaud. Puis, au cours de l’année scolaire 1987-1988, Jean-Marc Normandin, alors stagiaire à la Polyvalente Arvida, ainsi que Martin Barrette, ancien athlète en lancer, se sont joints à Marc-André Desmeules par suite du départ de M. Michaud. Le club, aussi nommé CAJAK (Jonquière, Arvida et Kénogami), a permis aux jeunes de ces trois anciennes villes de participer aux compétitions civiles organisées à l’extérieur de la région. Le club s’est aussi associé à ceux de Dolbeau-Mistassini et de Chicoutimi pour former le Sagalac, puis quelques années après le Sagamie. De 1995 à 2008, le club d’athlétisme régional est devenu le Club SagLac.

Rayonnement
Depuis la fusion de 2009 avec Jakours, le volet athlétisme du club rayonne grâce aux performances de ses jeunes et moins jeunes athlètes, a poursuivi Lyne Girard, en mettant notamment en relief les médailles de Lynda Desmeules, Jean-Pierre Chouinard et Pierre Gauthier aux épreuves de 5 ou de 10 km au Championnat canadien ‘‘Master’’ d’athlétisme tenu au Nouveau-Brunswick.

La relève a elle aussi brillé, notamment en 2013 où deux jeunes du club, Laurence Normandin et Félix Lapointe-Pilote, s’étaient qualifiés sur l’équipe du Québec pour les Championnats nationaux d’athlétisme de la Légion canadienne. Lapointe-Pilote est d’ailleurs revenu de la Légion médaillé d’argent au 2000 m Steeple chase.

« Depuis 2014, nos entraîneurs chapeautent également l’équipe de cross-country les Gaillards du Cégep de Jonquière. Nos jeunes athlètes ont connu de belles performances. Certains ont même pris part au Championnat canadien collégial de façon individuelle, dont Anne-Frédérik Drolet qui a terminé 8e au Canada », souligne la présidente du club Jakours.

En 2016, nouvelle étape pour le club qui s’est associé aux Inuk de l’UQAC afin de permettre aux athlètes universitaires de participer à des championnats civils, en plus d’ajouter le volet fauteuil roulant à son éventail de services.

Évidemment, l’organisme a tenu à rendre hommage aux élus municipaux et leur équipe de fonctionnaires qui ont contribué au développement de la discipline en instaurant des infrastructures qui font l’envie de bien d’autres régions. Le club Jakours a adressé un merci tout spécial à l’ancien conseiller Bernard Noël « qui a convaincu les instances municipales, provinciales et fédérales d’investir dans son projet » de parc multisport.

D’autre part, le succès du club passe inévitablement par ses entraîneurs et plusieurs athlètes de tous âges sont venus rendre hommage à l’un des piliers du club. Jean-Marc Normandin a ainsi eu droit aux témoignages de Félix Lapointe-Pilote, d’Andréanne Troestler (entraîneuse adjointe), de Pierre Gauthier, athlète adulte, mais surtout mentor, de Carl Lévesque, directeur de la Polyvalente Arvida, ainsi que de ses enfants, Laurence et Pierre-Yves Normandin, athlètes et entraîneurs adjoints, et de sa conjointe,

Lyne Girard. Ce dernier a eu le plaisir de clore la soirée en partageant une foule de bons souvenirs avec les membres du club, anciens et actuels, sans oublier de remercier tous ses collègues entraîneurs qui ont contribué à la progression de la discipline et du club.