Plus de 300 patineuses et patineurs provenant de plusieur régions du Québec en action sur la glace de l’Aréna Marina Larouche.
Plus de 300 patineuses et patineurs provenant de plusieur régions du Québec en action sur la glace de l’Aréna Marina Larouche.

Invitation du Lac au Fjord: une 4e édition réussie

La Compétition invitation du Lac au Fjord de patinage artistique s’est terminée dimanche après-midi et l’organisation était très contente au crépuscule de cette 4e édition.

Quelque 300 patineuses et patineurs de tous les niveaux et de tous les âges se sont succédé sur la patinoire de l’aréna Marina Larouche à Chicoutimi. Des clubs de patinage artistique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de la Côte-Nord et de l’Est-du-Québec étaient présents.

Organisé par Club de patinage artistique Les Fines Lames, « l’événement a grandement plu aux athlètes et à leur famille », selon la présidente de la compétition, Maryse Plourde, qui était bien heureuse de voir la quantité de gens qui se sont déplacés pour l’occasion. « Plusieurs personnes ont décidé de venir assister aux compétitions. On sait que ce sont de longues journées, mais on a eu quand même beaucoup de spectateurs. On est très contents. »

Des athlètes de tous les niveaux et de tous les âges se sont succédé sur la patinoire.

Portes ouvertes

L’augmentation du nombre d’athlètes était directement liée avec la venue d’un nouveau club dans la compétition, celui des Îles-de-la-Madeleine. « Ils venaient pour la première fois et ils étaient très satisfaits. Avant de partir, ils sont venus nous voir pour nous remercier et nous dire qu’ils ont adoré la région. Ils veulent être de retour l’année prochaine », a raconté Mme Plourde.

Elle souhaite maintenant que cette expérience encourage de nouveaux clubs à se joindre dans les prochaines années. « On espère attirer d’autres gens de l’Est-du-Québec. Ce serait vraiment plaisant. Il y en a plusieurs qui étaient ici pour la première fois et ils ont bien aimé. »

Une journée de plus, pas de problème

Cette année, la compétition se tenait sur trois jours alors qu’une première séance était présentée vendredi soir. Malgré les difficultés logistiques que cette nouvelle séance a amenées, Mme Plourde était très contente de la façon dont son équipe a géré la situation.

« Ça demandait plus de temps de glace, plus de juges, plus bénévoles et surtout plus d’argent, mais on a réussi tout ça de brillante façon. On a très bien passé au travers. J’avais une équipe formidable. »