Plusieurs membres de l’équipe PowerBall de Montréal, dont font partie Corinne Boudreault de L’Anse-Saint-Jean et Julie Lévesque de Chicoutimi, représenteront le Canada au Championnat du monde de hockey balle en Slovaquie. Julie (#9) apparaît ici debout, à droite, précédée de Corinne.

Hockey ball: deux athlètes de la région parmi l’élite

(JSTP) — Corinne Boudreault et Julie Lévesque, deux athlètes originaires de la région, feront partie de l’équipe québécoise qui représentera le Canada à l’occasion du Championnat du monde de hockey balle présenté à Bratislava, en Slovaquie, en novembre prochain.

Pour l’Anjeannoise Corinne Boudreault, il s’agira d’une deuxième participation à un championnat du monde de hockey balle 3 contre 3, elle qui avait pris part à l’édition 2016 tenue dans la région de Lanaudière.

Deux ans se sont écoulés, mais la jeune femme n’a rien perdu de sa passion pour ce sport. Elle a continué de jouer dans des tournois durant la belle saison. D’ailleurs, son équipe actuelle, le PowerBall de Montréal, a vu six de ses 9 joueuses sélectionnées pour représenter le Canada en Slovaquie. Outre Corinne et la Chicoutimienne d’origine, Julie Lévesque, on retrouve Franceska Perron, Marie-Pier Cantin-Drouin, Marie-Claude Allard et la gardienne Valérie Boutin. «Julie vient de finir son université et elle jouait pour les Gee-Gees d’Ottawa», souligne L’Anjeannoise.

Au Canada, c’est la formule 5 contre 5 qui est la plus populaire, tandis qu’au Québec, c’est le 3 contre 3. Et le calibre est vraiment très relevé puisque plusieurs joueuses évoluent dans des équipes collégiales ou universitaires durant la saison froide, explique Corinne Boudreault.

La délégation canadienne se présentera en Slovaquie le 7 novembre afin de s’adapter plus facilement au décalage horaire. Le tournoi se déroulera du 11 au 18 novembre. Les Québécoises ont-elles de bonnes chances? «Je n’ai aucune idée de nos chances, mais je m’attends à ce qu’on fasse une bonne performance, avance-t-elle. On pensait gagner il y a deux ans et ce n’est pas ce qui est arrivé, alors...» Toutefois, elle s’attend à une forte opposition de la part des représentantes du pays hôte, ainsi que de celles de la Russie. «La Russie vient de gagner le titre du 5 contre 5, souligne-t-elle. Pour ce championnat du monde, les pays prennent leurs meilleures joueuses pour les faire jouer dans le 3 contre 3. Par contre, je sais que nous allons passer à la télévision locale là-bas, car le hockey balle y est vraiment populaire.»

Financement
Toutefois, les équipes de la délégation canadienne devront faire un effort pour financer leur participation aux mondiaux. «Au total, nous nous sommes fixé comme objectif d’amasser 15 000 $ pour l’équipe, ce qui représente environ 1500 $ par joueuse. Chacune a déjà donné 500$ et c’est la ‘‘Tournée Alex Burrows’’ qui va combler la différence pour les équipements entre autres.»

Grâce à son père, Corinne a pu amasser quelques commandites à L’Anse-Saint-Jean. Les donateurs recevront un reçu d’impôt et à défaut de pouvoir mettre des logos sur leur uniforme, l’équipe préparera une grande affiche pour donner une visibilité à tous les commanditaires.

Les dons sont encore les bienvenus et les entreprises ou personnes qui désirent les commanditer sont invitées à le faire via la page Facebook «Tournée Alex Burrows».