Rafaël Harvey-Pinard s’est illustré lors du premier de deux matchs face aux Russes, mardi soir, étant récompensé avec le titre de joueur du match pour la formation de la LHJMQ.

Harvey-Pinard est sorti de l’ombre

En 2015, au repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Rafaël Harvey-Pinard n’a pas attiré l’attention et les regards, si ce n’est qu’au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Depuis qu’il est débarqué sur les patinoires du circuit Courteau, l’obscur choix de 8e ronde est sorti de l’ombre.

En plus d’être l’un des meneurs offensifs des Huskies, Harvey-Pinard prend présentement part à la Série CIBC Canada Russie pour une deuxième fois en deux ans. Il a été nommé joueur du match, mardi soir à Sherbrooke, dans la défaite de la délégation québécoise au compte de 5-1. Après une saison de 76 points l’an dernier, il affiche une récolte de 19 points en 21 rencontres pour les Huskies qui trônent au sommet du classement général.

Avec la formation québécoise, qui aura une deuxième chance jeudi soir à Drummondville, la mission de Rafaël Harvey-Pinard est toutefois moins centrée sur la production offensive. « J’aime ce style de jeu. J’apporte de l’intensité. Avec l’équipe d’étoiles du Québec, je savais que je n’allais pas avoir le même rôle. Ici, il y a de gros canons offensifs, de noter l’attaquant-vedette des Huskies. Je savais un peu à quoi m’attendre. Je suis arrivé avec un peu moins de pression. C’est sûr qu’en première période, les Russes, je ne les connaissais pas vraiment. C’est une équipe rapide. Après la première période, le stress a tombé. Plus le match avançait, mieux ça allait. »

Ascension rapide

Inconnu de plusieurs au camp d’entraînement de 2015, le Jonquiérois était venu bien près de se tailler un poste avec la formation alors dirigée par le Normandinois Gilles Bouchard, mais il a été victime d’un alignement de grande qualité parce que les Huskies avaient une équipe bourrée de vétérans qui a finalement remporté la coupe du Président avant de s’incliner en prolongation en finale du tournoi de la coupe Memorial. Harvey-Pinard a toutefois fait sa place la saison suivante pour rapidement faire sa marque.

« Je me suis souvent fait dire que j’étais trop petit. C’est pour ça que j’ai un peu tout le temps passé par les catégories plus petites. Dernièrement, j’ai prouvé que j’étais capable de jouer dans les grosses ligues. Je suis content de ce que je fais jusqu’à maintenant dans la LHJMQ. Ça va bien et j’espère monter encore plus haut », d’annoncer Rafaël Harvey-Pinard qui, avant le début de l’actuelle saison, a également impressionné au camp d’entraînement des Golden Knights de Vegas, ce qui a mis la table pour la suite des choses.

« Je suis revenu de là-bas avec confiance. J’ai eu la chance d’évoluer avec d’excellents joueurs. J’ai acquis beaucoup d’expérience et des conseils que j’essaie d’amener à chaque partie. Depuis le début de l’année, ça va bien là-dessus et j’ai augmenté mon niveau de jeu d’un cran », de faire valoir le Jonquiérois de 19 ans à la recherche d’une invitation au camp final d’Équipe Canada junior en décembre.

« Je ne me mets pas de pression avec ça. Je donne mon maximum et on va voir ce qui va arriver », raconte-t-il.

« (La Série Canada-Russie) Ça permet un peu de se changer les idées. Je vais revenir à Rouyn-Noranda avec encore plus de confiance. Je vais aussi essayer d’amener cette intensité des deux rencontres », reprend-il, se disant satisfait de son début de saison.

« Autant offensivement que défensivement, je contribue à l’équipe. J’ai un rôle un peu plus de meneur et j’essaie de bien intégrer les jeunes. Je suis très content du début de saison en général. On est 17-4. C’est dur de demander mieux », d’annoncer celui qui a été nommé capitaine des Huskies en début de saison.

+

Pointes de plume

• Il y a un peu du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans le diplôme d’études secondaires de l’ancien attaquant de la Ligue nationale et du Canadien de Montréal, Steve Bégin. Dans un communiqué publié hier, les dirigeants du Centre de formation générale aux adultes Lac-Saint-Jean ont rappelé que le joueur de hockey, qui a cheminé par la LHJMQ, a complété son apprentissage via la plateforme en ligne ChallengeU de Diplômatiqc. L’outil a été développé grâce à un partenariat entre l’entreprise et plusieurs commissions scolaires du Québec, dont la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean qui a été l’une des premières à avoir adhéré au projet. « Steve Bégin est un bel ambassadeur. Il démontre qu’il est possible de réussir un tel défi en y mettant les efforts nécessaires », mentionne la directrice du CFGA Lac-Saint-Jean, Stéphanie Bonneau. (Dave Ainsley)