Rafaël Harvey-Pinard fera encore une fois la lutte au gagnant de l’année dernière, le gardien de but des Islanders de Charlottetown, Matthew Welsh, pour l’obtention du prestigieux trophée Marcel-Robert.
Rafaël Harvey-Pinard fera encore une fois la lutte au gagnant de l’année dernière, le gardien de but des Islanders de Charlottetown, Matthew Welsh, pour l’obtention du prestigieux trophée Marcel-Robert.

Harvey-Pinard encore finaliste au trophée Marcel-Robert

Pour une deuxième année de suite, Rafaël Harvey-Pinard se retrouve parmi les trois finalistes à l’obtention du prestigieux trophée Marcel-Robert, remis à l’étudiant modèle dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Le capitaine des Saguenéens de Chicoutimi fera encore une fois la lutte au gagnant de l’année dernière, le gardien de but des Islanders de Charlottetown, Matthew Welsh. L’attaquant du Drakkar de Baie-Comeau Gabriel Proulx complète le trio de finalistes.

Au début du processus pour la récompense décernée depuis 1981 au joueur qui concilie le mieux les performances sur la patinoire ainsi que sur les bancs d’école, chacune des 18 équipes du circuit Courteau a soumis un candidat qui recevait une bourse de 400$. La liste a maintenant été réduite à trois finalistes qui recevront une bourse supplémentaire de 600$. Rafaël Harvey-Pinard pourrait devenir le sixième joueur de l’histoire de la concession des Sags à mettre la main sur le trophée Marcel-Robert, après Gilbert Paiement, Patrice Tremblay, Marc Denis, ainsi que Dominic Jalbert et Nicolas Therrien coup sur coup en 2010 et 2011.

Rare étudiant en sciences de la nature au sein de la LHJMQ, le Jonquiérois a maintenu une moyenne de 92% et obtiendra son diplôme d’études collégiales au cours des prochains mois. Sur la glace, l’espoir du Canadien de Montréal a amassé 78 points en 62 rencontres. «Le joueur de 20 ans a continuellement fait preuve de caractère, de persévérance et d’assiduité. Il prêche par l’exemple à tous les niveaux et son passage dans l’uniforme des Saguenéens aura certainement été bénéfique pour la prochaine génération de joueurs», est-il mentionné dans le communiqué publié mercredi après-midi pour faire l’annonce des trois élus.

«C’est un honneur pour moi d’être nommé pour le trophée Marcel-Robert. C’est quelque chose de prestigieux. J’aimerais remercier les organisations des Huskies de Rouyn-Noranda et des Saguenéens pour le support académique et sportif que j’ai eu pendant mes quatre années dans le junior majeur», a souligné Harvey-Pinard dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux de la LHJMQ.

Autres candidats

La compétition sera forte pour le représentant des Sags, à commencer par le gagnant de l’an dernier. Matthew Welsh aura bientôt complété 23 cours d’un programme universitaire en administration des affaires, montrant une moyenne pondérée de 3,8. Au cours de la dernière saison, il a signé 26 victoires en 49 décisions, maintenant une moyenne de 2,92 et un pourcentage d’arrêt de .899.

Le dernier finaliste et non le moindre, Gabriel Proux, a suivi 19 cours à distance, pendant les deux dernières années et demie, décrochant son diplôme d’études collégiales avec une moyenne de 86%. Après une saison de 52 points en 64 matchs, il se dirigera en actuariat l’an prochain à l’Université Concordia.

Les trois finalistes ont récemment passé une entrevue en visioconférence, coronavirus oblige, avec les cinq membres du comité de sélection, présidé par le directeur général d’Alliance Sport-Études, Sébastien Fyfe, accompagné du commentateur Sébastien Goulet, de la conseillère en ressources humaines chez Fenplast, Marie-Ève Sénéchal, ainsi que l’ancien récipiendaire des Sags, Nicolas Therrien, et l’ex-entraîneur-chef de la formation chicoutimienne, maintenant responsable du programme des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières, Marc-Étienne Hubert.

Le gagnant mettra la main sur une bourse additionnelle de 1500$ en plus de recevoir le Prix d’excellence Guy-Lafleur, remis annuellement par l’organisation du Canadien de Montréal.