Guy Carbonneau a dirigé le Canadien de Montréal pendant près de trois saisons, entre 2006 et 2009, remportant 134 matchs à la barre de la Sainte-Flanelle.

Guy Carboneau au Temple de la renommée

L’ancien capitaine du Canadien de Montréal, Guy Carbonneau, sera intronisé au Temple de la renommée du hockey lors d’une cérémonie qui aura lieu le 18 novembre prochain. « Carbo » est le premier porte-couleurs des Saguenéens de Chicoutimi à joindre ce club sélect.

L’ex-numéro 21 a en effet joué ses quatre saisons junior majeur dans l’uniforme des Saguenéens, de 1976 à 1980, période durant laquelle il a cumulé 171 buts et 264 passes pour un total de 435 points en 273 parties. Il a été un choix de 3e ronde, 44e au total, du Canadien de Montréal en 1979.

Carbonneau a été le dernier capitaine du Canadien à remporter la coupe Stanley, en 1993.

« C’est un honneur auquel vous pensez, mais ce n’est jamais une chose sûre, a déclaré Carbonneau dans un communiqué. C’est une reconnaissance incroyable et je remercie le comité de sélection. »

En 2000, le natif de Sept-Îles devient président et cogestionnaire de l’équipe. En février 2011, il succède d’ailleurs à Richard Martel au poste d’entraîneur-chef des Bleus pour 15 matchs (6 victoires, 7 revers et 2 défaites en prolongation). Comme entraîneur, rappelons que Guy Carbonneau a aussi dirigé le Canadien de Montréal pendant près de trois saisons, entre 2006 et 2009, remportant 134 matchs à la barre de la Sainte-Flanelle.

Figurant parmi les meilleurs attaquants défensifs de la LNH, l’ancien capitaine du Tricolore a mérité à trois reprises le trophée Frank J. Selke (87-88, 88-89 et 91-91) et il a pu soulever la coupe Stanley en 1986 et en 1993 avec le Canadien de Montréal, mais aussi en 1999 avec les Stars de Dallas.

Dans la LNH, Carbonneau a disputé 1318 matchs, principalement avec le Canadien de Montréal (pendant 12 saisons consécutives, de 1982 à 1994). Au total, il a enfilé 260 buts et récolté 403 passes pour un total de 663 points en carrière.

Le collègue retraité François Lafortune ajoute que Guy Carbonneau se joint à quatre autres joueurs natifs du Saguenay-Lac-Saint-Jean au sein du Temple de la renommée, soit le gardien Georges Vézina de Chicoutimi (en 1945), le défenseur Pierre Pilote de Kénogami (en 1975) et les attaquants Jean Ratelle de Saint-Félicien (en 1985) et Michel Goulet de Péribonka (en 1998). Sur sa page Facebook, il ajoute les noms de Léo Boivin (intronisé en 1986), dont les parents sont de Saint-Fulgence, et d’Art Ross (en 1945), dont les parents sont de Sainte-Anne/Chicoutimi-Nord.

+

CINQ AUTRE NOUVEAUX MEMBRES ADMIS 

(Presse canadienne) – Outre Guy Carbonneau, Hayley Wickenheiser, tête d’affiche du hockey féminin pendant de nombreuses années, l’attaquant tchèque Vaclav Nedomansky et le défenseur russe Sergei Zubov figurent parmi les six nouveaux membres du Temple de la renommée du hockey.

Le directeur général Jim Rutherford des Penguins de Pittsburgh et l’entraîneur-chef Jerry York de l’Université de Boston y font également leur entrée dans la catégorie des bâtisseurs.

Les nominations ont été faites mardi. La cérémonie d’intronisation aura lieu le 18 novembre.

Wickenheiser a pris sa retraite alors qu’elle était la meneuse de tous les temps après une carrière de 23 ans avec l’équipe nationale. Elle occupe actuellement le poste d’adjointe au directeur du développement des joueurs chez les Maple Leafs de Toronto.

La Saskatchewanaise de 40 ans s’est révélée l’une des meilleures joueuses lorsque l’équipe canadienne a raflé l’or à quatre Jeux olympiques d’affilée.

Rutherford a débuté comme dirigeant chez les Spitfire de Windsor de la Ligue de l’Ontario en 1984. Il a ensuite été directeur général des Whalers de Hartford pendant 20 ans, remportant la coupe Stanley en Caroline en 2006.

Rutherford, qui a remporté deux fois la coupe Stanley avec les Penguins, est originaire de Beeton en Ontario, entre Barrie et Toronto.

Nedomansky a passé 12 saisons avec Bratislava, devenant ensuite le premier athlète d’un pays communiste d’Europe de l’Est à quitter vers l’Amérique du Nord pour y faire carrière au hockey professionnel.

Il a joué dans la WHA avec Toronto et Birmingham avant de rejoindre les Red Wings de Detroit comme recrue de 33 ans, en 1977.

Nedomansky a disputé 252 matchs en carrière dans la LNH avec Detroit, les Blues de St. Louis et les Rangers de New York.

Quant à Zubov, il a rejoint les Rangers en 1992 après avoir joué quatre saisons avec l’Armée rouge de Moscou. Il a remporté une coupe Stanley avec les Rangers en 1994 et une autre avec Dallas en 1999.

Né aux États-Unis, Jerry York est entraîneur-chef dans la NCAA depuis 1972. Il a remporté cinq titres nationaux.