Lewis Hamilton partira en pole lors du Grand-Prix d'Italie, à Monza, dimanche matin.
Lewis Hamilton partira en pole lors du Grand-Prix d'Italie, à Monza, dimanche matin.

Grand-Prix d'Italie: une 94e pole pour Hamilton en carrière

Associated Press
MONZA — Lewis Hamilton a réussi un tour de piste record sur le circuit de Monza, samedi, lors de la séance de qualification en prévision du Grand Prix de Formule 1 d’Italie.

Champion en titre et meneur au classement général en 2020, le pilote Mercedes a réalisé un chrono de 1:18,887 pour mériter la 94e pole position de sa carrière en vue de la course de dimanche.

Il a devancé son coéquipier Valtteri Bottas par seulement 69 millièmes de seconde.

Sur le «Temple de la Vitesse», Hamilton et Bottas ont échangé des records de piste jusqu’à ce que le Britannique ne réalise celui qui allait lui confirmer cette autre position de tête.

«Fantastique besogne de la part de l’équipe en ce qui a trait au moment où elle nous a envoyé sur la piste. Ça nécessitait vraiment un tour propre et donc, je suis vraiment heureux», a déclaré Hamilton.

«Valtteri était très, très près, et il poussait. J’ai fait quelques changements avant d’entamer les qualifications, et j’étais donc un peu anxieux de savoir si c’était la bonne chose à faire. Tout a bien fonctionné», a ajouté le Britannique.

Hamilton semble destiné à augmenter son avance en tête du championnat des pilotes, qui est de 47 points sur Max Verstappen (Red Bull), qui partira cinquième dimanche, et de 50 points sur Bottas.

Carlos Sainz (McLaren), qui évoluera avec Ferrari en 2021, partira de la troisième place, devant Sergio Perez, sur Racing Point.

«L’équipe a effectué du travail fantastique aujourd’hui. Nous avons travaillé tellement fort pour améliorer la voiture lors de chacune des sessions, et nous avons réussi à nous assurer d’une excellente position au départ», a déclaré Perez.

«Nous avons concentré nos efforts pour préparer la voiture en prévision de la course, et je suis surpris à quel point nous avons été compétitifs en qualifications. C’est toujours important de bien se qualifier ici parce que c’est difficile de doubler, et la quatrième place est une excellente position. Nous avons effectué des pas vers l’avant et j’ai confiance que nous puissions batailler pour un podium demain. Je suis content pour l’équipe et impression par la façon dont nous avons renversé la situation pendant le week-end. Nous pouvons maintenant nous concentrer sur l’obtention d’un bon résultat demain.»

Le Québécois Lance Stroll, le coéquipier de Perez, prendra le départ de la huitième position, après avoir fait stopper le chronomètre à 1:20,049.

«Nous avons apporté de bonnes améliorations à la voiture et nous étions plus compétitifs que ce à quoi je m’attendais. J’ai donc vraiment le sentiment que nous aurions pu amorcer la course plus haut qu’en huitième place», a déclaré Stroll.

Lance Stroll

«Ça n’a pas été la séance de qualification la plus propre pour moi. J’ai commis une erreur à ma première sortie lors de la troisième étape, ce qui a compromis mon tour de piste. Nous pouvons maintenant tourner la page et nous concentrer sur demain. C’est difficile de doubler, mais avec un bon départ, nous pouvons espérer récolter de bons points. Je suis heureux pour ‘Checo’ et sa quatrième place, et tout le crédit revient à l’équipe pour avoir travaillé fort pour améliorer la voiture cette semaine.»

Pendant ce temps, les ennuis de Ferrari se sont poursuivis, cette fois dans le patelin de la fameuse écurie.

Pour la première fois depuis 1984 à Monza, les deux bolides Ferrari ont été incapables de se qualifier dans le top-10.

Ralenti par le trafic lors de son dernier tour de piste, l’Allemand Sebastian Vettel n’a pas réussi à sortir de la première étape de qualifications, et il prendra le départ, dimanche, de la 17e position.

Son coéquipier Charles Leclerc a fait à peine mieux en obtenant la 13e place sur la grille de départ. Ses chances de répéter l’exploit de 2019, alors qu’il avait gagné la course en partant de la position de tête, sont des plus minces.

Plus tôt samedi, Bottas avait dominé la troisième et dernière séance d’essais.

Il avait devancé Sainz par 229 millièmes de seconde et Lando Norris, le coéquipier de Sainz, par 323 millièmes de seconde.

La séance a été interrompue environ dix minutes avant sa conclusion, à la suite d’un problème mécanique dans la Renault de Daniel Ricciardo.

Ce dernier avait néanmoins réalisé le quatrième temps, devant Hamilton.

Celui-ci a survécu à un moment de frayeur lorsqu’il a dû manoeuvrer pour éviter deux voitures qui roulaient lentement, côte à côte.

Stroll avait inscrit le 9e temps alors que Perez s’était classé 10e.

Leclerc et Vettel s’étaient classés 11e et 15e, respectivement.