Le Mexicain Efrén Santos Moreno de la formation Canel’s Specialized a remporté la 1re étape du Grand Prix cycliste de Saguenay.

Grand Prix cycliste de Saguenay: Moreno domine la première étape

Le Mexicain Efrén Santos Moreno de la formation Canel’s Specialized a remporté la 1re étape du Grand Prix cycliste de Saguenay (GPCS). Il a devancé l’Américain Matthew Zimmer de l’équipe NCCH Elite et le champion canadien U-23 sur route, le Néo-Écossais Edward Walsh de X-Speed United.

Émile Jean de la formation Floyd’s Pro Cycling a été le meilleur représentant de la fleur de lys en terminant 5e. Son coéquipier et compatriote du Québec, Nickolas Zukowsky, a terminé 10e après avoir animé la majeure partie de la course, s’emparant du même coup du maillot blanc de meilleur jeune au classement général.

Santos Moreno portera le maillot jaune de meneur au classement général. Il est également le détenteur du maillot vert pour le classement par points. Les coureurs peuvent cumuler des points à l’arrivée et en remportant les sprints intermédiaires en cours de route. Le maillot à pois de meilleur grimpeur (carotté rouge et blanc à Saguenay) sera quant à lui sur les épaules du Mexicain Miguel Luis Alavarez Ayala de l’équipe Inteja Imca.

Nickolas Zukowsky a été la grande vedette de cette première étape. Dès le 3e tour, il est sorti du peloton pour se retrouver en échappée solitaire devant. Plusieurs coureurs ont tenté de le rejoindre, mais le rythme élevé du jeune homme de 21 ans a rendu la chose beaucoup plus difficile.

« C’était une course très difficile avec un parcours difficile, il fallait être très stratégique, comme une partie d’échecs sur vélo, explique Zukowsky. Heureusement, on avait une bonne équipe, ce qui nous a permis d’être agressifs très tôt dans la course. »

Après plusieurs tours en solitaire, il a finalement été rejoint par deux coureurs. D’autres se sont finalement joints à eux pour former un groupe de 12 hommes à l’approche de la dernière ascension de la côte Sainte-Famille dans laquelle la course s’est jouée.

Le coureur de Sainte-Lucie des Laurentides avait bien hâte d’avoir de la compagnie en tête de course, lui qui aura finalement cumulé plus de 100 kilomètres à cette position. « Ça commençait à être dur, j’avais hâte de pouvoir être dans la roue de quelqu’un. »

C’est de ce groupe de 12 que Santos Moreno s’est détaché avec un peu moins de deux bornes à parcourir. Il s’est forgé une avance d’une quinzaine de secondes avec une attaque puissante à laquelle nul coureur n’a su répondre. « Je l’ai vu partir sur la droite. J’étais bien placé, mais j’étais aussi très fatigué. On s’est regardé derrière et personne n’a été capable de le suivre », raconte Zukowsky. Moreno a finalement terminé avec trois secondes de priorité sur ses 11 compagnons.

Le directeur général du GPCS, Simon Ouellet, était heureux du résultat de la première étape. « C’était une belle journée. On a eu de l’action à l’avant et on est content de voir l’équipe Canel’s Specialized avoir du succès. On ne savait pas trop à quoi s’attendre d’eux. C’est une équipe d’Amérique du Sud et pour avoir couru là-bas, les courses sont très différentes d’ici », analyse Ouellet qui a lui aussi très hâte de voir ce que l’étape de vendredi donnera.

2e étape

La seconde portion du GPCS se déroulera vendredi dans les rues de La Baie. L’étape, qui devrait être la plus décisive des quatre, promet beaucoup d’action avec une montée finale vers le lac à la Poche, une côte de 3,8 km à 6 % d’inclinaison en moyenne, dont un passage à 17 % sur 100 mètres. Le départ de l’étape reine est prévu pour 11 h et l’arrivée peu avant 16 h.

Avant cette ascension finale, les coureurs devront faire 10 tours du parcours dans La Baie. L’étape longue de 156,05 km pourrait couronner un véritable grimpeur qui devrait terminer au sommet du chemin Saint-Charles.

Nickolas Zukowsky croit que son équipe peut encore obtenir un excellent résultat sur cette étape et que les coureurs de la Floyd’s Pro Cycling seront encore une fois à l’animation de l’étape à l’avant.

De son côté, Simon Ouellet a hâte de voir cette étape qui « sera extrêmement exigeante pour les coureurs et très divertissante pour les amateurs ».