Le Grand Prix cycliste de Saguenay donnera son coup d’envoi jeudi midi dans le secteur de Kénogami.

Grand prix cycliste de Saguenay: de retour après une pause d’un an

Le Grand Prix cycliste de Saguenay (GPCS) est de retour pour sa 5e édition et la première étape sera présentée jeudi midi dans le secteur Kénogami de l’arrondissement de Jonquière. Cette année, les cyclistes devront être d’excellents grimpeurs pour remporter le classement général au terme des quatre étapes. La course connaîtra son dénouement, dimanche après-midi, alors que l’étape reine sera vendredi à La Baie avec la montée du chemin Saint-Charles.

Après avoir annulé la course l’année dernière en raison de la tenue du G7 dans Charlevoix, c’est un retour sur les routes pour le GPCS. Saguenay avait accueilli à la place les championnats canadiens sur route qui avaient couronné le cycliste originaire de la région, Antoine Duchesne.

Le secteur Kénogami accueillera la première manche, jeudi, avec comme moment clé du parcours la montée de la côte Des Meules/Price. Les 130 coureurs devront gravir le dénivelé positif de 87 mètres sur 1,6 km. La boucle de 11,9 km devra être parcourue à 12 reprises pour un total de 141,3 km. Cette première étape devrait faire l’affaire d’un bon grimpeur qui saura s’imposer dans un sprint en petit comité.

C’est un retour pour le parcours de Kénogami alors qu’en 2017, l’étape avait dû être remplacée en raison des travaux sur le pont d’aluminium.

Parmi les coureurs à surveiller, Ryan Roth pourrait se trouver dans les favoris de l’étape et du classement général. Le meneur de l’équipe X-Speed United en sera à sa 4e participation au GPCS. Il a notamment remporté l’édition 2016 et terminé 2e en 2015. Le palmarès est impressionnant pour celui qui, l’année dernière, a terminé 5e du Championnat canadien sur route présenté à Saguenay, compétition qu’il a remportée en 2012 en plus de finir 2e en 2014 et 3e en 2015.

Il s’agit d’un excellent rouleur en solitaire alors qu’il a été champion canadien en 2016 et a terminé à cinq reprises sur le podium du Championnat canadien du contre-la-montre. Il a également terminé 15e lors du Championnat du monde sur route de 2016.

Au total, 19 équipes compétitionneront au GPCS, cette semaine. Plusieurs Québécois seront de la course, mais aucun d’eux ne provient du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Une vingtaine de pays seront représentés parmi les 130 coureurs.