Le Championnat CXE a fêté ses meilleurs pilotes de la saison 2017, en fin de semaine, lors du Grand Prix de Trois-Rivières. Champion en côte à côte, Simon Dubé (à droite) a reçu sa récompense des mains d'une légende de la course automobile, Peter Solberg, champion du monde de rallye et de rallycross.

GP3R: Simon Dubé victime d'un bris mécanique

La première participation de Simon Dubé au Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) a pris fin par un bris de la courroie de son véhicule côte à côte, dimanche. Le pilote de Saguenay a tout de même rangé ses affaires satisfait de son expérience en Mauricie.
Dubé se réjouit notamment d'avoir été en mesure de rouler en tête de peloton pendant les courses préparatoires et les qualifications. Il l'a fait dans des conditions particulièrement difficiles.
«Il a tellement mouillé samedi, c'était fou raide, raconte Simon Dubé. En raison des fortes pluies, les organisateurs ont dû arrêter les courses pendant quelques minutes pour nettoyer la piste. Comme il n'y a pas de pare-brise sur nos véhicules, j'ai tellement reçu de boue dans le visage, c'était l'enfer.
«Ça s'est bien passé lors des premières qualifications. On a même roulé en deuxième place, derrière Andrew Ranger. Malheureusement, je n'ai pas été capable de terminer la demi-finale, dimanche, en raison d'un bris de courroie. Il fallait terminer parmi les trois premiers pour se qualifier pour la finale. C'est dommage le bris mécanique parce qu'on roulait très bien. Quand la piste était mouillée, nous n'étions vraiment pas loin des machines plus puissantes. C'était un peu plus difficile sur le sec, mais nous étions bon troisièmes.»
Simon Dubé a beaucoup apprécié le mélange d'asphalte et de terre battue de la piste aménagée spécialement pour le week-end Rallycross du Grand Prix de Trois-Rivières ainsi que l'ampleur de l'événement. Rouler devant un public imposant et avoir l'occasion de suivre les courses d'autres séries ont également agrémenté sa fin de semaine en Mauricie.
Le frère de Lewis Hamilton
L'équipe de Simon Dubé a eu droit à une attention particulière des médias au cours des derniers jours. La présence de Nic Hamilton, le frère de Lewis Hamilton, a beaucoup fait jaser. Âgé de 25 ans, celui qui souffre de paralysie cérébrale a donné ses premiers coups de volant en série rallycross national CXE, à Trois-Rivières.
«Il est vraiment gentil, assure Simon Dubé. J'ai pris le temps de jaser pas mal avec lui et c'est une bonne personne. Il marche difficilement, mais il arrive à piloter assez bien. Il n'était pas dans les plus rapides, mais il n'avait pas beaucoup d'expérience sur la terre battue. Il roule habituellement sur l'asphalte avec une Renault Clio, en Angleterre.» 
Pour Simon Dubé, une participation au Grand Prix de Trois-Rivières ne signifie pas nécessairement la conclusion de la saison 2017. Il est possible qu'il participe au Rallye de Portneuf en côte à côte, à la fin de l'année, et il n'écarte pas la possibilité de reprendre le volant de sa voiture pour le Rallye de Charlevoix.