Golf: de bonnes nouvelles imminentes

Les bonnes nouvelles semblent imminentes pour les clubs de golf. Il semble que le gouvernement du Québec annoncera, au cours des prochains jours, l’ouverture des terrains de golf, à condition bien sûr que la série de mesures sanitaires imposées soit respectée.

Responsable de la section Saguenay-Lac-Saint-Jean, Louis Aubin était optimiste à l’issue d’une conférence téléphonique tenue par Golf Québec, lundi. L’organisme, en collaboration avec Golf Canada, a fait partie d’une table de concertation mise en place pour effectuer les démarches auprès des gouvernements fédéral et provinciaux afin de favoriser l’ouverture des clubs pour la saison 2020.

Ils ont soumis une série de mesures qui permettraient à la clientèle de jouer tout en respectant les consignes sanitaires gouvernementales.

« Au Québec, (les représentants de la Table de concertation) ont reçu une bonne écoute. Les rapports ont été envoyés aux ministères de l’Éducation, du Sport et des Loisirs, et même à celui de la ministre Andrée Laforest (Affaires municipales et de l’Habitation), ce qui a été vu d’un très bon oeil. On espère et on souhaite qu’une annonce soit faite au cours de la semaine en rapport avec l’ouverture des clubs de golf. »

« Tous les paramètres sont là, mais est-ce que (les autorités gouvernementales) vont retenir des suggestions soumises par la table de concertation ? On va voir. Mais tout s’enligne vers une réouverture », avance M. Aubin, fier du travail accompli par Golf Québec et la Table de concertation qui, de par leurs représentations, « ont soumis et déposé des idées aux instances gouvernementales qui vont probablement permettre d’avoir des annonces intéressantes ».

À moins d’une recrudescence des cas, les dates du 4 ou du 11 mai sont suggérées. Mais peu importe, pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, cela n’entraînera pas de retard pour le début de la saison.

Pour M. Aubin, les clubs devront profiter de cet avantage pour faire découvrir le golf à une nouvelle clientèle. « Ce qui est “l’fun”, c’est que ce sera l’un des seuls sports qui seront permis, alors pourquoi ne pas en profiter pour initier du monde parce qu’ils pourront aller dehors, apprendre à jouer au golf et s’amuser quand même. »

Il invite les clubs à innover pour trouver des façons de respecter les consignes sanitaires. Par exemple, installer le petit mécanisme qui permet de ramasser la balle au fond de la coupe sans avoir à la toucher.