Gino Roberge et son fils Jacob proposent des capsules vidéo d’exercices sur la page Facebook du paternel. Les exercices requièrent peu ou pas d’équipement et ils sont enregistrés à partir de son garage.
Gino Roberge et son fils Jacob proposent des capsules vidéo d’exercices sur la page Facebook du paternel. Les exercices requièrent peu ou pas d’équipement et ils sont enregistrés à partir de son garage.

Gino et Jacob Roberge: Un tandem père-fils qui fait bouger parents et enfants

Pas facile le confinement quand on a un petit boute-en-train de 9 ans, bientôt 10, qui déborde d’énergie ! Préparateur physique pour les Saguenéens de Chicoutimi et entraîneur du groupe G.I. Performance, Gino Roberge a fait d’une pierre deux coups en proposant à son fils Jacob de tenir une séance d’entraînement d’une heure via Facebook à partir de son garage. La première séance, tenue mercredi dernier, a attiré plus de 700 vues, de sorte que père et fils ont décidé de prolonger l’aventure et on peut maintenant suivre leur entraînement les lundis, mercredis et vendredis, dès 10 h.

En entrevue téléphonique, Gino Roberge avoue qu’il ne s’attendait pas à susciter autant d’intérêt. « Mon gars est assez actif. (Au début du confinement), il a commencé à s’entraîner une fois avec sa mère et une fois avec moi. Et je voyais aussi sur Facebook que beaucoup de monde ne savait plus trop quoi faire avec leurs enfants. Je trouvais aussi qu’il n’y avait pas grand-chose pour les enfants. J’ai donc demandé à Jacob si ça lui tentait de faire une séance d’entraînement une fois, deux ou trois fois semaine et on va inviter tous nos amis de hockey. Mais c’est devenu vraiment populaire. Je ne m’attendais pas à ça ! La première vidéo qu’on a faite, je pense qu’on a eu comme 700-800 vues ! »

« Ça m’a “shaké” un peu, mais si on peut mettre notre expertise au service des autres enfants afin qu’ils puissent s’entraîner un peu pour quand ils recommenceront à jouer au baseball ou autres, ce sera bien », explique Gino Roberge.

Gino Roberge se sert entre autres de son expertise de préparateur physique chez les Saguenéens de Chicoutimi pour concocter des exercices accessibles pour monsieur et madame Tout-le-monde. Il suffit de diminuer l’intensité ou le nombre de répétitions. Il les fait en compagnie de son fils Jacob, bientôt 10 ans.

Avec autant d’auditeurs, fiston s’est senti un peu stressé et se mettait un peu de pression en vue de la séance suivante. Mais le papa a su désamorcer la situation. « Nous, on s’amuse et on s’entraîne et les autres en profitent », lui a-t-il rappelé.

Le tandem papa-fiston a d’ailleurs reçu plein de commentaires positifs. En plus de s’accroître, leur auditoire s’avère très varié. On y retrouve des parents et leurs jeunes enfants, des athlètes de haut niveau, ainsi que quelques aînés qui veulent bouger.

« Durant le confinement, ça me fait une super belle activité avec mon gars. Pendant ce temps-là, il n’est pas sur les jeux vidéos. Dès qu’il va faire beau, on va essayer de faire nos séances dehors. On ne sait pas combien de temps ça va durer, mais tant et aussi longtemps qu’on va pouvoir le faire et que les gens vont continuer d’embarquer, on va le faire ! »

Adapter le niveau

Comme il fait les exercices avec son fils, Gino Roberge précise à ses auditeurs qu’ils doivent adapter l’intensité des exercices en fonction de leurs capacités. « Je fais les exercices d’une certaine façon. Il y a une partie de l’entraînement qui est plus difficile, mais il y a toujours des façons de l’adapter. C’est vraiment adapté pour tout le monde, que tu sois “top-shape” ou pas très en forme », assure-t-il.

Chaque exercice est répété trois fois, mais une personne moins en forme peut faire seulement un ou deux répétitions le cas échéant.

Devant la popularité des capsules vidéos, Gino Roberge est d’ailleurs en train de créer un groupe fermé Facebook consacré à ces séances père-fils puisqu’actuellement, le rendez-vous se faisait sur sa page personnelle. Jusqu’à présent, quelque 80 personnes ont manifesté leur intérêt à suivre les entraînements.

Le mercredi, le duo père-fils partagent son heure d’entraînement avec Isabelle Proteau. Pendant une demi-heure, la conjointe de Gino Roberge et maman de Jacob et Alice, bientôt 10 et 2 ans, propose des exercices de yoga.

Le duo a aussi ajouté une variante pour les mercredis. La conjointe de Gino, Isabelle Proteau, est professeure de yoga et elle propose une demi-heure de mouvements. « Le mercredi, on fait donc un 30 minutes de cardio beaucoup plus intense et pas d’exercices musculaires, puis Isabelle prend le relais avec un 30 minutes de yoga », précise Gino Roberge

Accessibles

L’avantage des entraînements que le duo propose, c’est qu’il n’y a presque pas de matériel requis, si ce n’est des objets courant comme du ruban à masquer (tape), des serviettes, etc. Son expertise développée avec les Saguenéens au fil du temps lui a permis de bâtir plusieurs séries d’exercices qui peuvent être faits même lorsque l’équipe n’a pas accès à des appareils d’entraînement ou des gyms.

« Quand on partait en série avec les joueurs et qu’il fallait s’entraîner avec les gars en après-midi, alors qu’il n’y avait pas nécessairement de gym à l’hôtel, il fallait être capable de s’assurer, avec Richard (Dessureault), que les gars soient prêts à jouer. Alors, ils ne pouvaient pas passer deux ou trois jours sans s’entraîner », explique Gino Roberge, qui dispose d’une banque très bien garnie d’exercices à faire sans équipement.

Gino Roberge et son fils Jacob.

Enfin, si jamais vous avez encore de l’énergie à dépenser, vous pourrez enchaîner avec l’heure d’entraînement quotidien de Michel Desgagné, grand manitou du Club de boxe de Chicoutimi, à compter de 11 h, sur sa page Facebook. Une autre belle initiative locale qui connaît du succès !