Lors du Gala des Rondelles d’Or de la LHJMQ de 2016, le Normandinois Gilles Bouchard est devenu le premier à remporter les trophées Ron-Lapointe et Maurice-Fillion comme entraîneur et DG de l’année (ci-haut), en plus d’être nommé entraîneur de l’année dans la Ligue canadienne de hockey (LCH). Il a été nommé assistant-entraîneur du Crunch de Syracuse dans la LAH.

Gilles Bouchard nommé adjoint à Syracuse

De Normandin à Syracuse. Voilà le nouveau bout de chemin que vient d’ajouter Gilles Bouchard à son parcours d’entraîneur de hockey. L’organisation du Lightning de Tampa Bay vient en effet d’annoncer l’embauche de l’entraîneur et DG des Huskies de Rouyn-Noranda à titre d’adjoint de l’entraîneur-chef du Crunch de Syracuse, Benoit Groulx, dans la Ligue américaine de hockey (LAH).

En entrevue téléphonique, l’homme de 47 ans était à la fois fier et heureux de sa nomination qui s’inscrit parfaitement dans ses visées. 

« J’ai d’autres objectifs, et le fait que j’aille là-bas fait partie d’un processus d’apprentissage qui va me permettre d’être un meilleur entraîneur, affirme celui qui se joindra à une jeune formation. Mais je suis certain qu’on sera compétitif. »

Bien sûr, il a tout de même un petit pincement au coeur à l’idée de quitter l’organisation des Huskies de Rouyn-Noranda après cinq années d’association (204-104-32). Il n’avait pas fait de démarches en ce sens, mais l’occasion s’est présentée, et il a décidé de saisir sa chance.

« Je suis le genre de personne qui vit au jour le jour. Cette opportunité s’est présentée, et après quelques rencontres, j’ai senti que c’était une situation gagnante pour moi et pour Syracuse. Je suis certain que je serai en mesure d’aider Syracuse et de donner un coup de main au développement des joueurs pour la Ligue nationale et le Lightning de Tampa Bay. J’ai eu une bonne rencontre avec Julien BriseBois. Les choses se sont bien déroulées. Je suis le destin et je prends cette nouvelle direction, même si j’étais vraiment bien à Rouyn-Noranda. C’est la vie de passer à une autre étape. »

Il convient que la présence de Benoit Groulx à la barre de l’équipe a certainement pu jouer en sa faveur, « mais c’est une décision collective. Ce n’était pas la décision d’une seule personne. Je sentais que c’était la bonne décision à prendre », précise Gilles Bouchard.

« Je suis très heureux de voir Gilles Bouchard se joindre à notre organisation, a pour sa part indiqué le DG du Lightning, Julien BriseBois, dans le communiqué émis par l’organisation. Gilles possède une solide expérience comme entraîneur. J’ai appris à le connaître et j’apprécie sa vision du hockey. Il constitue une belle acquisition au sein de notre personnel d’entraîneurs, et nos joueurs du Crunch à Syracuse profiteront certainement de son expertise. Nous sommes très fiers de notre équipe d’entraîneurs composée de Ben Groulx (entraîneur-chef), des adjoints Ken Klee et Gilles Bouchard, ainsi que de Karl Goehring (gardiens de but et vidéos). »

Gilles Bouchard, en pleine séance d’entraînement des Huskies au centre Georges-Vézina, en prévision d’un affrontement avec les Saguenéens, l’hiver dernier.

+

PRÉSENT POUR LA TRANSITITON

Gilles Bouchard ne part pas tout de suite au pays de l’Oncle Sam. Le DG et entraîneur-chef restera avec les Huskies le temps d’assurer la transition et de trouver un successeur pour diriger l’équipe.

« Je quitte une organisation extraordinaire et des propriétaires incroyables. Je serais resté avec cette organisation encore cinq ans, et ça ne m’aurait pas dérangé. J’ai beaucoup de respect pour eux », a souligné le Jeannois d’origine, qui a reçu de nombreux textos et messages de ses anciens joueurs. 

Sur son site Web, l’organisation des Huskies a remercié son DG et entraîneur pour le travail accompli. « Nous sommes très fiers pour Gilles. C’est une grande journée pour lui. On ne peut que lui souhaiter du succès dans la Ligue américaine », a commenté Jacques Blais, président des Huskies. 

« C’est un passionné de hockey. Il aura su prendre la relève d’André Tourigny avec brio et s’approprier l’identité de l’équipe et sa philosophie », de conclure le copropriétaire de l’équipe.

Famille

Pour l’instant, Gilles Bouchard sera le seul à aller s’installer à Syracuse. Sa conjointe enseigne toujours à Trois-Rivières, leur fille étudie à l’Université d’Ottawa, et leur fils, Xavier, joue pour le Drakkar de Baie-Comeau. Sa conjointe continuera d’enseigner à Trois-Rivières jusqu’à Noël, avant d’aller le rejoindre. « En temps et lieu, on va organiser les choses pour transférer à Syracuse. »

Tout roule rondement chez les Bouchard ces temps-ci. En fin de semaine, son fils Xavier a été réclamé en 6e ronde (185e au total) par les Golden Knights de Las Vegas. Le jeune défenseur participe justement à un camp de développement cette semaine à Vegas, en compagnie du Jonquiérois Rafaël Harvey-Pinard, qui a aussi été invité. 

« C’est un camp de développement pour que les jeunes développent leurs habiletés avec et sans la rondelle. Ce n’est pas un camp de compétition», nuance le paternel.

UNE CARRIÈRE ÉTOFFÉE DANS LE MONDE DU HOCKEY

Gilles Bouchard a fait ses classes dans le monde du hockey, d’abord comme joueur, puis comme entraîneur.

Dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), le Normandinois s’est aligné, de 1988 à 1991, avec les formations de Shawinigan, de Trois-Rivières, de Beauport et de Chicoutimi. À sa dernière saison, il a contribué à la conquête de la coupe du Président, en 1991, dans l’uniforme des Saguenéens de Chicoutimi. Il a aussi joué universitaire avec les Patriotes de Trois-Rivières et dans la Ligue semi-pro du Québec (Louiseville).

De 1998 à 2000, Gilles Bouchard a fait ses débuts derrière le banc avec les Estacades de Trois-Rivières, à titre d’adjoint de Claude Bouchard. 

Lors de la première saison, ils ont même remporté le championnat de la saison régulière de la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Puis, il aura sa première chance avec les Foreurs de Val-d’Or en tant qu’adjoint, avant d’obtenir, quelques années plus tard, le poste d’entraîneur-chef chez les Estacades de Trois-Rivières, qu’il dirigera pendant près de dix ans.

En 2012, le Jeannois d’origine devient responsable du programme de hockey des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières, qui soulèveront la coupe Queen cette année-là. 

L’année suivante, il devient l’entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda. Gilles Bouchard a connu ses meilleurs moments avec les Huskies en 2015-16, alors que ses troupes remportent la Coupe du Président et qu’ils participent au tournoi de la Coupe Memorial. Lors du Gala des Rondelles d’Or de la LHJMQ de 2016, Bouchard est devenu le premier à remporter les trophées Ron-Lapointe et Maurice-Fillion comme entraîneur et DG de l’année, en plus d’être nommé entraîneur de l’année dans la Ligue canadienne de hockey (LCH).

Gilles Bouchard s’est aussi distingué sur la scène internationale derrière le banc des équipes Canada U17. En 2015, il avait remporté l’or en tant qu’adjoint de l’Équipe Canada Blanc au Championnat du monde. En 2017, en tant qu’entraîneur-chef, il a ramené la médaille d’argent avec l’Équipe Canada Rouge des moins de 17 ans.

Le 12 juin dernier, Hockey Canada l’a nommé pour diriger l’Équipe Canada masculine des moins de 18 ans qui participera à la Coupe Hlinka-Gretzky, du 6 au 11 août en Alberta.