Océane Fillion devrait être en mesure de participer aux camps d'entraînement de Snowboard Canada.

German Rubtsov heureux de son sort

En apparence, German Rubtsov ressemblait à tous les autres joueurs des Saguenéens de Chicoutimi, mardi matin, pendant la séance d'entraînement de l'équipe.
Il saisissait chaque occasion de se chamailler avec un coéquipier, tout en se soumettant aux différents exercices commandés par Yanick Jean. Un vrai joueur junior, avec une petite exception. Après chaque ordre lancé par l'entraîneur, le jeune attaquant russe se tournait vers son coéquipier Dmitry Zhukenov pendant quelques secondes afin de mieux comprendre ce qui était attendu de lui.
Ce scénario, il risque de se répéter souvent d'ici la fin de la saison des Saguenéens puisque German Rubtsov vient de plonger dans un nouveau monde. Comme il ne parle pas anglais ou français, il a souvent besoin d'un coup de pouce pour l'accompagner dans ses premiers pas dans l'entourage des Saguenéens. Il ne va cependant pas se plaindre de son sort. Via Zhukenov, il s'est dit très heureux de ses premiers jours en Amérique du Nord.
«Tout est très bien jusqu'à maintenant, a indiqué Rubtsov, quelques instants après son premier véritable entraînement avec toute l'équipe sur la glace du Centre Georges-Vézina. Je suis content d'être ici et de jouer pour cette équipe.
«Ce n'est pas vraiment difficile de quitter mon pays pour venir jouer au Canada. Il est évident qu'il va m'arriver de m'ennuyer de ma famille et de mes amis, mais je ne trouve pas le changement trop difficile.»
Premier choix des Flyers de Philadelphie en juin 2016, German Rubtsov s'est présenté aux Saguenéens précédé d'une forte réputation, il y a une douzaine de jours. En juin, à la conclusion de la séance de sélection de la Ligue canadienne de hockey pour les joueurs européens, Yanick Jean a comparé son repêchage à une tentative de coup de circuit de la part des Saguenéens. Après bien des démarches, celui qui a participé au Championnat mondial de hockey junior s'est finalement présenté à son équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. En première moitié de saison, il a partagé son temps entre la Ligue continentale (KHL) et son volet junior (MHL).
Avec les Saguenéens, Rubtsov a fait une excellente première impression. Il a amassé deux passes à son premier match, jeudi passé, à Halifax, et a inscrit son premier filet à Bathurst, samedi. Après seulement trois parties, il montre déjà une récolte de cinq points. En le regardant aller, en fin de semaine, Yanick Jean n'a eu aucun doute sur ses qualités extraordinaires de hockeyeur.
De son côté, le principal intéressé a l'impression qu'il peut en donner encore plus. Il a aussi apprécié le calibre de la LHJMQ.
«Ce n'était pas mauvais en fin de semaine, mais j'ai besoin de retrouver toute ma forme, a noté Rubtsov. J'ai passé presque trois semaines sans pouvoir m'entraîner alors je dois reprendre la forme. Je peux mieux jouer.
«Selon ce que j'ai vu, le calibre de jeu ici est supérieur à celui de la MHL.»
Traducteur
S'il fait ses débuts dans un nouvel environnement, German Rubtsov n'est quand même pas seul au monde chez les Saguenéens. Les frères Kevin et Kelly Klima, qui ont des racines tchèques, sont capables de discuter un peu avec lui. Mais son principal appui demeure Zhukenov.
«Je dois toujours être avec lui et traduire, a raconté Zhukenov à la blague. Pour moi, c'est agréable. Je veux l'aider. C'est amusant et, en plus, je peux parler ma langue.»