Marc-Antoine Simard (en bleu) a mis fin au combat au début du troisième round après trois comptes de huit pour son adversaire.

Gants dorés: Jasmin Tremblay champion provincial

La première soirée de la compétition provinciale des Gants dorés s’est terminée avec une note parfaite pour le Club de Boxe Chicoutimi, à l’hôtel La Saguenéenne.

Les deux boxeurs chicoutimiens ont remporté leur combat respectif, dont Jasmin Tremblay qui a du même coup été sacré champion provincial chez les maîtres 91 kilos, lui qui tirait du même coup sa révérence de la compétition de haut niveau. Il a mérité une décision majoritaire devant le natif de Jonquière Stéphane Bouchard, qui combattait sous les couleurs du Club Zewski de Trois-Rivières. « Devant ma blonde, mes amis, ma famille, mes collègues de travail, c’était super tripant. C’était ma dernière compétition provinciale. Les galas amateur, on verra parce qu’il n’y a pas de limite de poids. Je voulais finir ça avec une médaille d’or aux Gants Dorés et je l’ai fait », a exprimé le nouveau champion provincial entouré de ses proches.

Après un début de combat timide des deux côtés et une chute accidentelle, Tremblay a solidement atteint son adversaire en toute fin de premier round. Le reste du combat a tout de même été partagé avec de bons coups de part et d’autre, mais le Chicoutimien a eu le dessus. « C’est un bagarreur et c’est un gars qui est ‘’tough’’. Je savais qu’il allait chercher la grosse claque. Il est plus petit que moi alors je devais rester à distance. Je savais que j’avais l’avantage de la grandeur, d’expliquer Jasmin Tremblay. Mon plan de match était de le garder loin et d’utiliser mon jab au maximum comme j’ai fait, mais c’était dur. J’ai manqué un peu d’énergie avec le job, mais les coups ont rentré quand même et ç’a marqué.»

Le Chicoutimien Marc-Antoine Simard a fait lever la soirée d’ouverture victoire par arrêt préventif de l’arbitre sur David Rivard, du Club Underground, en quarts de finale de la division élite 75 kilos.

Le favori de la foule a mis fin au combat au début du troisième round après trois comptes de huit pour son adversaire. « Il m’a pincé deux-trois fois au début du combat. Après, je suis rentré dedans. Je l’ai pogné deux fois et il s’est mis à serrer les gants », a résumé le gagnant qui a été en contrôle du début à la fin.

« J’avais dit que j’étais là pour me battre et on s’est battus », a souligné Marc-Antoine Simard qui a recommencé l’entraînement il y a deux mois afin de participer aux Gants dorés, après une pause de deux ans.

En demi-finale, il a maintenant rendez-vous samedi soir avec Brandon Poulard de Boxe Montréal, le neveu de Jean Pascal.

En demi-finale chez les 81 kilos élite, Tommy Bouchard de Chibougamau s’est incliné par décision devant Petar Gavrilovic du club Géants de Montréal.

+

ENTRE DEUX ROUNDS

• Le club du Jonquiérois Stéphan Larouche, Boxe Montréal, est très bien représenté en fin de semaine avec une vingtaine de boxeurs. Ils sont sous la responsabilité de sa conjointe également native de Jonquière, Danielle Bouchard, et son frère Pierre Bouchard, ainsi que de Carl Handy. Pour sa part, Stéphan Larouche est en camp d’entraînement à Porto Rico avec son poulain Jean Pascal. Ils ont également cinq représentants sur l’équipe nationale qui ne participent pas à la compétition provinciale et qui seront de la qualification olympique en décembre. 

• Deux autres programmes se dérouleront samedi, le premier à compter de midi et l’autre débutera à 19h. Les jeunes du Club de boxe de Chicoutimi Tristan Fortier et Loukas Roy seront en action en après-midi.