Opposé au plus récent champion des Jeux du Canada dans la division junior 81 kilos, Gabriel Tremblay s’est finalement incliné contre Isaiah Haya.

Gabriel Tremblay battu par un tout petit point

Le Chicoutimien Gabriel Tremblay a perdu par un tout petit point son combat demi-finale dans le cadre des Championnats canadiens de boxe, à Victoria, en Colombie-Britannique.

Opposé au plus récent champion des Jeux du Canada dans la division junior 81 kilos, Gabriel Tremblay a remporté clairement le premier round contre Isaiah Haya (30-27). Ce dernier a toutefois renversé la vapeur par la suite, remportant les deux derniers assauts, mais de manière plus serrée (29-28), pour se sauver avec la victoire au cumulatif par décision partagée. « J’étais certain qu’on gagnait le combat », a admis son entraîneur, Michel Desgagné, au lendemain du combat.

« Je pensais qu’on l’avait, mais Gabriel n’a pas assez travaillé pour le contrôler. L’autre a toujours été en attaque », d’analyser Michel Desgagné, convenant que la dernière minute du dernier round a probablement fait pencher la balance en faveur du Néo-Brunswickois.

« J’étais certain qu’on avait la décision pareil », de laisser tomber l’entraîneur, mentionnant que le mot d’ordre à la deuxième pause était justement de pousser la machine jusqu’à la fin. « S’il avait été plus incisif par moments, il n’y aurait même pas eu de doutes dans la tête des juges », d’avancer Michel Desgagné, qui était accompagné dans le coin par le père de son poulain, Jasmin.

« Au 3e round, il aurait fait une couple de petites attaques de plus, et ça aurait pu faire une différence. On l’a vu hier (mercredi) que Gabriel est capable de le battre, a-t-il poursuivi. Il fait vraiment partie de l’élite au Canada. Au niveau des habiletés, il n’y a personne pour lui. Il est technique et contrôle tout ce monde-là facilement. Il n’a pas reçu un mauvais coup dans ce combat. »

Michel Desgagné aimerait maintenant lui dénicher un autre combat d’ici l’été, normalement à Montréal. L’an prochain, après deux participations chez les juniors, Gabriel Tremblay fera le saut dans la catégorie senior. En novembre, le Chicoutimien sera tout de même admissible à prendre part à la compétition provinciale des Gants dorés chez les juniors, où il est double champion. Le trio sera de retour au Québec dimanche. D’ici là, Michel Desgagné sera dans le coin d’une autre boxeuse originaire de la région, Marie-Pierre Simard Ste-Marie, qui effectuera son premier combat samedi, en demi-finale de la division des 48 kilos. L’ancienne du Club de boxe olympique de Jonquière est maintenant établie à Québec pour ses études.

Gala

Après Jonquière la semaine dernière, le Club de boxe de Chicoutimi sera à son tour l’hôte d’un gala dans ses locaux de la rue Jacques-Cartier, vendredi soir. Entre 10 et 12 combats, dont quelques-uns de démonstration, seront présentés au cours de la soirée, avec la présence de boxeurs de Sept-Îles, Québec, Rimouski et La Tuque. L’admission sera de 20 $ à la porte et gratuite pour les enfants de 10 ans et moins. La finale mettra aux prises deux vétérans, Martin Boily, de Chicoutimi, et Esteban Tremblay, de Jonquière, dans la division senior 152 livres. Le Jonquiérois l’a emporté contre un adversaire de Victoriaville, la semaine dernière, encore une fois en finale. En demi-finale, Christi Zarelli affrontera Frédérick Blais, du club Énergy Boxe de Québec. Présent dans la région pour ses études, Zarelli a disputé une trentaine de combats en Europe.