Les jumeaux Rhéaume de Québec sont venus à Saint-Ambroise pour participer au concours amateur d'hommes forts. Gabriel (ci-haut) a vu ses efforts récompensés puisqu'il a remporté l'or, tandis que son frère Frédérick a conclu au 4e rang.

Gabriel Rhéaume repart avec les grands honneurs

Des huit hommes forts qui ont participé à la première compétition amateur présentée sur le stationnement du restaurant L'Accueil à Saint-Ambroise samedi, ce sera finalement Gabriel Rhéaume de Québec qui est reparti avec les grands honneurs.
Coorganisateur du concours, Jonathan Simard (Saguenay Strongman Club) s'est dit très satisfait du déroulement et de l'intérêt suscité par l'événement samedi. Quelque 200 spectateurs de tous âges sont venus admirer les exploits des hommes forts sur les rangs. Les concurrents devaient participer à quatre épreuves, soit le soulever de la voiture (Car Deadlift), le Viking Press (remporté d'ailleurs par Jonathan Simard), la bascule d'un pneu de 900 livres (Tire Flip) sur une certaine distance et l'épreuve de la pierre d'Atlas de 300 livres située au-dessus d'une barre de 48 pouces. Le podium est complété par Keven Potvin de Québec (2e) et Cédrick Gallant (3e), un Saguenéen qui s'entraîne au Saguenay Strongman Club. 
Le jumeau du vainqueur, Frédérick Rhéaume, a pris le 4e rang. Les deux frères sont entraînés par le professionnel et champion canadien chez les hommes forts, Jean-François Caron. Bruno Bouchard, aussi du Saguenay Strongman Club, a pris le 5e rang. Ce dernier se rétablissait d'une blessure subie au Championnat provincial amateur.
Jonathan Simard, qui a terminé en 6e position, se remettait lui aussi d'une blessure qu'il a subie il y a trois semaines. Keven Saint-Gelais et Jean-Philippe Dufour ferment la marche avec une 7e et 8e positions. Jonathan Simard était fort heureux de la prestation de son protégé, Jean-Philippe qui, à 17 ans, vivait son baptême du feu dans une compétition amateur d'hommes forts. « Il a fait une très belle compétition et il a vécu une très belle expérience », souligne Jonathan Simard. En l'absence de Simon Boudreau, coorganisateur du concours retenu par son travail, c'est Vincent Lapointe, un homme fort professionnel, qui a animé la compétition. 
« Pour ma part, j'ai donné ce que j'ai pu, mais pour moi, ma victoire, c'était (le succès de) l'organisation de la compétition. Nous avons accueilli environ 200 spectateurs, malgré le festival du camionneur présenté à Chicoutimi et les gens partis à la chasse. De plus, mon amie Annabelle du restaurant L'Accueil m'a mentionné qu'elle aimerait bien qu'il y ait une 2e édition l'an prochain », mentionne Jonathan Simard.
Ce dernier s'est dit heureux d'avoir pu offrir à des spectateurs de tous âges une démonstration de son sport. Plusieurs ont ainsi pu admirer de près la force des compétiteurs en action et les athlètes lui ont aussi dit qu'ils avaient apprécié la compétition et l'organisation. Avec le bouche-à-oreille, tout laisse croire qu'il y aura une 2e édition encore plus courue l'an prochain.