Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Frédérick Gaudreau n’a pu se tailler une place parmi l’alignement principal des Penguins, mais il fera néanmoins partie de leur «<em>taxi squad</em>».
Frédérick Gaudreau n’a pu se tailler une place parmi l’alignement principal des Penguins, mais il fera néanmoins partie de leur «<em>taxi squad</em>».

Frédérick Gaudreau parmi le «taxi squad» des Penguins

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Non, Frédérick Gaudreau n’amorcera pas officiellement la saison dans la Ligue nationale. L’attaquant bromontois demeure néanmoins dans le portrait, lui qui fera partie de l’équipe de réserve de Penguins de Pittsburgh.

Gaudreau a d’abord été soumis au ballotage dimanche, mais il n’a pas été réclamé par une autre formation. 

Les membres de l’équipe de réserve (communément appelée «taxi squad») voyageront et s’entraîneront avec le groupe principal, mais ne pourront pas jouer dans l’immédiat. Ils seront cependant les premiers joueurs appelés en renfort advenant des blessures ou encore des pépins reliés à la COVID-19.

«En arrivant ici, je savais que ce serait difficile d’obtenir une place sur l’alignement régulier. Le camp était très court et les dirigeants avaient forcément des plans en tête», a souligné Gaudreau en entrevue avec La Voix de l’Est lundi soir. 

«Par contre, je me voyais comme un bon candidat pour le taxi squad. Je suis heureux de pouvoir sauter sur la glace chaque jour. C’est déjà une très belle opportunité en temps de COVID.»

Un camp satisfaisant

Au cours de ce camp d’entraînement très condensé, le Bromontois de 27 ans a surtout été utilisé au centre d’un trio complété par Anthony Angello et Samuel Poulin, «un jeune vraiment prometteur, mais déjà très complet sur la glace.» Poulin a finalement été renvoyé au niveau junior majeur lundi.

Pour sa part, Frédérick Gaudreau affirme avoir reçu des commentaires positifs. Les entraîneurs des Penguins ont particulièrement apprécié sa vitesse, sa lecture du jeu et son attitude autant sur la glace qu’en dehors. 

«J’estime avoir connu un bon camp. J’apprécie vraiment chaque moment que je passe ici», a affirmé l’ancien capitaine des Cantonniers de Magog, qui a signé un contrat d’un an à deux volets avec Pittsburgh le 10 octobre dernier.

Même si Gaudreau a passé la dernière saison dans la Ligue américaine, les 92 rencontres qu’il a disputées dans la LNH avec les Predators de Nashville ont sans doute aussi joué en sa faveur. 

Forte présence québécoise 

La fierté de Bromont sera entouré de plusieurs Québécois au cours des prochaines semaines puisque le défenseur Pierre-Olivier Joseph ainsi que les gardiens Alex D’Orio et Maxime Lagacé ont également été insérés sur l’équipe de réserve des Penguins. Angello et Drew O’Connor, deux ailiers, complèteront le groupe en ouverture de saison.

Rien n’est toutefois coulé dans le béton puisque des mouvements de personnel surviendront assurément, autant vers la LNH et que la Ligue américaine. 

Notons finalement que le sort de Jeffrey Viel, qui a notamment passé une partie de son enfance à Ange-Gardien, n’était pas confirmé au moment d’écrire ces lignes lundi soir. Les Sharks de San Jose n’avaient pas encore annoncé la composition de leur alignement régulier et de leur «taxi squad».

Considéré comme un négligé par la plupart des observateurs, Viel poursuivra vraisemblablement son développement dans la Ligue américaine, mais sait-on jamais...

Frédérick Gaudreau l’a répété plus d’une fois : «Tout peut arriver dans le monde du hockey.»