Frédéric Bouchard a survolé le parcours pour remporter les grands honneur du Triathlon du Saguenay.

Frédéric Bouchard domine au Triathlon du Saguenay

Le Jonquiérois Frédéric Bouchard a dominé le triathlon olympique du Saguenay en devançant son plus proche poursuivant par un peu moins de six minutes. Le Triathlon du Saguenay qui se tenait dimanche matin au Parc de la Rivière-aux-Sables à Jonquière a réuni un peu plus de 150 athlètes. L’événement était organisé par le Club Endurance du Fjord.

Chez les dames, Ariane Carrier, de Jonquière, a pulvérisé la compétition en terminant 10 minutes devant la deuxième. Elle a également inscrit le cinquième temps du classement général. La distance olympique du triathlon comprend 1,5 km de nage, suivi de 40 km de vélo et les athlètes terminent avec 10 km de course à pied.

Bouchard est sorti deuxième de l’eau, mais a rapidement pris la première place lors du parcours de vélo. Il n’a plus jamais été inquiété par ses poursuivants, terminant le parcours en 2 h 3 min et 46 secondes. De son côté, Carrier a complété la course en 2 h 15 min et 17 secondes.

Ariane Carrier a été la première femme à franchir la ligne d’arrivée.

Au triathlon sprint, les distances étaient coupées de moitié comparativement à l’olympique. Charles-Olivier Huapaya-Proulx (Chicoutimi) a remporté la course alors que Geneviève Alain (Chibougamau) a été la première femme à croiser la ligne d’arrivée.

Le responsable de l’événement, Normand Vachon, était heureux de la tenue du triathlon. « Malgré la pluie, c’était une belle journée pour les athlètes. Le tout s’est très bien déroulé. » Le Triathlon du Saguenay en était à sa 13e édition et selon M. Vachon, il ne devrait pas s’agir de la dernière. « On est de retour l’an prochain sans aucun doute. Je peux même dire que ce sera au même endroit », confirme M. Vachon à l’issue d’une journée bien chargée.

En plein essor

Il y a quelques semaines, Jean-François Lavoie de Triathlon 33 à Dolbeau-Mistassinni, quatrième de la distance olympique à Jonquière, constatait une croissance en popularité pour le triathlon dans la région. Normand Vachon fait le même constat. « On a commencé à voir plusieurs clubs prendre forme un peu partout. Il y a un bel engouement envers le sport et il y a de plus en plus de triathlètes », constate M. Vachon.

Malgré la hausse de popularité du sport, il ne croit pas que ce dernier prendra la place de la course à pied. « Le plus difficile dans les trois disciplines reste la natation alors ce n’est pas facile pour tout le monde. Les coureurs ne seront pas nécessairement de bons nageurs, ce qui va les faire rester dans la course à pied », explique M. Vachon.