Pour la première fois en près de trois ans, Keven Fortin-Simard disputera un tournoi officiel, lundi prochain.

Fortin-Simard est au plus fort de la lutte

Keven Fortin-Simard est au plus fort de la lutte après la première ronde de l'Omnium de Québec, disputé sur le terrain du Club de golf de la Faune, à Québec. Le Robervalois a joué la normale avec une ronde de 72, à quatre coups de la tête, occupée par l'Ontarien Conor O'Shea et le Québécois Dave Lévesque.
De retour à la compétition après une pause de trois ans, Keven Fortin-Simard, qui est professionnel et directeur général du Club Lac-Saint-Jean, admet qu'il y a de la rouille dans son jeu. «Ça été correct, a-t-il résumé, avouant qu'il devait mettre les choses en perspective après trois ans loin de la compétition.
«Ça ressemble à ce que j'ai fait à Montréal (75 lors d'une qualification pour l'Omnium canadien). J'aurais pu jouer facilement trois ou quatre coups de mieux, a noté Keven Fortin-Simard qui a réalisé trois birdies et autant de bogueys.
«Ça n'aurait pas pris grand chose pour que je rentre avec un très bon pointage, a-t-il estimé. J'ai fait quelques petites niaiseries qui normalement ne sont pas trop compliquées à régler, mais qui l'étaient aujourd'hui (hier).»
Sur l'étroit terrain de Québec, Keven Fortin-Simard a indiqué avoir effectué d'excellents coups de départ. Il n'en a raté qu'un seul, au 17e trou, une normale cinq de 555 verges. Il a par la suite calé un long roulé difficile pour inscrire le boguey. «Ce n'était pas le bon moment pour m'échapper», a convenu après coup le Robervalois qui est content de voir ce qu'il a dans le corps avec un plateau très relevé. Il a rappelé que les tournois ne se gagnaient pas lors de la première journée, mais pouvaient se perdre à ce moment ce qu'il n'a pas fait.