Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Louis Verville est le nouveau coordonnateur offensif des Couguars du Cégep de Chicoutimi.
Louis Verville est le nouveau coordonnateur offensif des Couguars du Cégep de Chicoutimi.

Un nouveau coordonnateur offensif pour les Couguars

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
L’équipe de football des Couguars du Cégep de Chicoutimi a trouvé son homme pour occuper les fonctions de coordonnateur offensif. L’entraîneur-chef Nicolas Ménachi a confirmé l’embauche de Louis Verville, qui était à l’emploi des Vulkins du Cégep de Victoriaville, à titre de coordonnateur des unités spéciales.

Le nouveau meneur de l’attaque a passé les trois dernières saisons avec les Vulkins, équipe avec laquelle il a évolué pendant trois saisons durant son parcours collégial. Il a également porté l’uniforme des Gaiters de l’Université Bishop dans le circuit universitaire québécois durant cinq saisons, tout juste avant de retourner à Victoriaville dans le rôle d’entraîneur.

« C’était important pour moi d’avoir un gars qui a joué haut niveau pour encadrer nos joueurs. Donc un gars qui a joué cinq ans au football universitaire, c’est l’idéal. On a eu sept candidatures pour le poste, mais Louis était, selon moi, le candidat tout désigné pour l’obtenir. Il a terminé de jouer il y a trois ans, donc il sait très bien ce qui se fait au football en ce moment », a laissé savoir Nicolas Ménachi au sujet de celui qui a étudié en marketing et en management du sport.

C’est à la recherche d’un nouveau défi et avec le désir de mener une unité offensive que Louis Verville a décidé d’envoyer sa candidature chez les Couguars. Immédiatement, il est tombé dans l’œil de Nicolas Ménachi.

« Pour nous, il est le mélange entre un bon étudiant-athlète qui revient donner aux jeunes de ce qu’il a reçu et un gars qui étudie la “game”. C’est quelqu’un qui aime le football, qui connaît ça, qui va faire autant de vidéo que j’en fais. C’est un gars passionné. J’ai parlé avec plusieurs entraîneurs pour qui il a joué et ce qui est ressorti, c’est que c’est un gars travaillant qui a une attitude irréprochable. Je n’ai eu que de bons mots sur lui. »

Durant son parcours de joueur, Louis Verville a évolué comme centre-arrière et ailier rapproché à l’attaque, mais aussi comme ailier défensif et sur les unités spéciales. Il connaît donc toutes les différentes facettes de son sport.

« Il a un bagage intéressant dans les trois phases de jeu. Il a de l’expérience des deux côtés du ballon et c’est vraiment l’idéal pour bien comprendre les situations et les stratégies », explique l’entraîneur-chef.

Encore loin du début de la saison, le nouvel ajout chez les Couguars est déjà au travail alors qu’il concocte, avec l’entraîneur-chef, le prochain livre de jeux de son attaque.

Calendrier incertain

Les Couguars ont eu un automne 2020 plus tranquille qu’à l’habitude avec l’arrêt des sports scolaires. Cette année encore, le mystère plane sur une éventuelle saison, mais Nicolas Ménachi et son équipe gardent le cap.

« On est encore dans le flou. On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. On a reporté notre première pratique hivernale, mais on garde le même calendrier pour l’instant avec l’espoir de jouer à l’automne. Les pratiques hivernales sont tellement importantes pour nous. C’est là qu’on peut évaluer nos joueurs en vue de la prochaine saison. Si on a le OK en avril, on commencera là, mais on a un plan A, un plan B, un plan Z. On est prêt pour tout. »

Par ailleurs, l’équipe a également procédé à l’embauche de Paulin Gaudreault à titre de coordonnateur au recrutement et le travail pour dénicher de nouveaux talents va bon train. « Ça va vraiment bien. On a signé une trentaine de joueurs déjà, dont cinq Français. On est allé chercher des gars de partout au Québec. On a ratissé large et on est content des joueurs qu’on a amenés ici. »