Les Jeannois compteront sur 14 vétérans.

Portrait des équipes régionales

La saison de football collégial division 3 se mettra en branle vendredi avec un duel régional entre les Couguars du Cégep de Chicoutimi qui recevront leurs rivaux et champions en titre du Bol d'Or, les Gaillards du Cégep de Jonquière. Les Jeannois du Collège d'Alma ouvriront leur saison le lendemain à domicile lors de la visite des Voltigeurs du Cégep de Drummondville.
Voici un aperçu des forces en présence chez les trois formations du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Plus jeunes que l'an dernier, les Gaillards du Cégep de Jonquière tenteront de répéter leurs exploits au football collégial, division 3.
Gaillars de Jonquière : une équipe jeune à la défense du titre
La défense du titre du Bol d'Or s'entame avec un vent de jeunesse chez les Gaillards du Cégep de Jonquière. Plus de la moitié de l'alignement de 49 joueurs est composé de recrues (26). 
«On a perdu de gros morceaux, reconnaît l'entraîneur François Laberge. On a trois gars qui sont rendus au niveau universitaire qui étaient des pièces importantes et quelques autres finissants.»  
«On a beaucoup de talent, mais on va commettre des erreurs. Il faudra s'assurer que ces erreurs nous coûtent le moins cher possible, surtout en début de saison, poursuit-il. C'est vraiment plus important de jouer notre football. Je veux que voir mes gars bien jouer le système et limiter les erreurs.»
Quand il s'attarde aux alignements de chaque formation, François Laberge estime que les Couguars, ainsi que les Pionniers de Rimouski lutteront pour la tête du classement. «Je pense qu'on a le talent pour rivaliser avec tout le monde, insiste François Laberge. On veut être capables de rivaliser avec ces équipes. Le but est de faire les séries, c'est sûr et certain. Si on est capables de se faufiler au premier ou deuxième rang, ce serait bien. Il faut y aller match par match et éviter les erreurs. Les entraîneurs devront s'assurer de les mettre dans les meilleures conditions pour éviter les erreurs qui pourraient coûter cher. 
«On s'attend à ce que toutes les équipes se préparent le mieux possible pour jouer contre nous en se disant que nous sommes les champions. Les éditions 2016 et 2017, ce sont deux équipes complètement différentes, reprend l'entraîneur. Si tu regardes les dernières années, oui Valleyfield a gagné trois ans de suite avant de faire le saut en division 2, mais sinon, c'est vraiment partagé en raison du cycle des joueurs. Ça prend une équipe assez mature pour aspirer au Bol d'Or parce que ça demande des joueurs capables de garder leur calme dans les moments difficiles. L'an dernier, on le faisait très bien.» 
Dans le personnel, Jean-Michel Fortin sera le nouveau coordonnateur défensif. Il prend la relève de Jean-Philip Caron, maintenant à la barre des Jeannois du Collège d'Alma. Fortin avait occupé cette tâche deux fois la saison dernière, dont lors du match du Bol d'Or.
Les Couguars du Cégep de Chicoutimi tenteront de venger leurs trois échecs de l'an dernier face aux Gaillards, lors de l'ouverture de la saison au football collégial, vendredi soir, au terrain de l'UQAC.
Couguars de Chicoutimi: talentueux et mieux balancés
À sa deuxième saison à la barre des Couguars du Cégep de Chicoutimi, Nicolas Menachi aura bon nombre de vétérans sous la main, mais également plusieurs recrues. 
Environ la moitié des 47 joueurs en sont à leurs premiers pas au niveau collégial. Quelques vétérans ne sont pas de retour, pour différentes raisons. « On n'a pas une équipe de 40 vétérans, comme ce devait être le cas au départ. C'est la réalité du football collégial », de convenir Nicolas Menachi, estimant diriger une équipe plus talentueuse et mieux balancée. 
« Ceux qui étaient là l'an dernier ont pris un an par rapport à la même date en 2016 », fait-il valoir. 
« La première des choses, on vise les séries. Il n'y a pas d'aspiration en terme de victoires et de défaites. Après, on verra », annonce-t-il, très heureux de l'arrivée de l'ancien receveur des Eskimos d'Edmonton dans la Ligue canadienne, Youssy Pierre. Le nouveau coordonnateur offensif peut compter sur le retour du vétéran quart-arrière Raphaël Cyr. 
D'entrée de jeu, les Couguars auront l'occasion de se venger des Gaillards qui leur ont fait très mal l'an dernier. En plus des deux victoires en saison, les éventuels champions ont éliminé les Chicoutimiens au premier tour éliminatoire. « C'est un gros match de rivaux régionaux, lance Nicolas Menachi. Il y a un engouement et c'est bon pour le football régional. Les gars ont hâte et j'en entends parler dans les murs du cégep. 
« Ils arrivent avec le titre en main, mais l'an dernier, c'est l'an dernier. C'est du passé pour moi », d'indiquer Menachi. Pour cette première partie de la saison, un nouveau groupe de partisans nommé le 13e joueur organise un tailgate d'avant-match, dont le coup d'envoi sera donné à 19 h.
Le nouvel entraîneur des Jeannois, Jean-Philip Caron, veut instaurer une culture basée sur l'intensité.
Jeannois d'Alma: nouvel entraîneur, nouvelle mentalité
En s'amenant à la barre des Jeannois du Collège d'Alma, Jean-Philip Caron s'est non seulement entouré de nouveaux adjoints, mais a également mis son empreinte sur la formation de football. Lors des derniers mois, il a mis en place une toute nouvelle mentalité axée sur l'effort et le travail. 
Jean-Philip Caron a pris la relève de Mathieu Brassard qui a tiré sa révérence après une quinzaine d'années comme entraîneur-chef. La formation almatoise a raté les séries la saison dernière en raison d'un dossier de trois victoires et cinq revers. 
« Je suis un entraîneur plutôt intense. C'est toujours ce qui est ressorti de moi. Je suis toujours au maximum et j'essaie de tirer le meilleur de mes joueurs. J'arrive avec quelque chose d'assez différent et reste à voir si ce sera bon, mais j'ai quand même en confiance », indique Jean-Philip Caron qui s'est entouré de cinq nouveaux entraîneurs, lui qui s'occupera de coordonner la défensive. Seuls le coordonnateur offensif Frédéric Munger et l'entraîneur des quarts-arrière Simon-Pierre Gaudreault sont de retour dans le personnel et épaulés par Jean-Richard Carbonneau, Pierre-Alexandre Cordero, Gratien Roussel et Charles Cauchon. 
« Je mets beaucoup d'emphase sur la préparation physique. Je ne suis pas prêt à dire que tous les joueurs ont embarqué, mais c'est un travail de longue haleine. On veut former une mentalité de gars qui s'entraînent et qui mettent beaucoup d'efforts, insiste-t-il. Si tout le monde fait les efforts, quand on va arriver en fin de match, ça va paraître. On va être capables de donner le deuxième et troisième effort. C'est ce qui fait la différence entre les bonnes équipes et les équipes championnes. »
Avec 35 joueurs et 14 vétérans, Jean-Philip Caron estime que tous les éléments permettent d'être optimiste en vue de la prochaine saison. « On vise le top-3, sans aucun doute », annonce sans détour le nouvel entraîneur qui pense pouvoir miser sur une attaque aérienne explosive avec en tête le vétéran quart-arrière Jean-Philippe Cordero. « J'ai de bons joueurs à toutes les positions », expose-t-il.