Yanis Bakhanti-Polin (#20) a disputé un fort match et inscrit un touché au profit des Couguars du Cégep de Chicoutimi sur le terrain synthétique de l’UQAC. Malheureusement pour eux, les Gaillards du Cégep de Jonquière ont remporté le duel 31-24 avec 17 secondes à faire.
Yanis Bakhanti-Polin (#20) a disputé un fort match et inscrit un touché au profit des Couguars du Cégep de Chicoutimi sur le terrain synthétique de l’UQAC. Malheureusement pour eux, les Gaillards du Cégep de Jonquière ont remporté le duel 31-24 avec 17 secondes à faire.

Malgré l’indiscipline, les Gaillards arrachent la victoire aux Couguars [PHOTOS]

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Les Gaillards du Cégep de Jonquière ont arraché une victoire de 31-24 aux Couguars du Cégep de Chicoutimi, dimanche, en inscrivant un touché avec 17 secondes à faire dans la rencontre disputée au terrain synthétique de l’Université du Québec à Chicoutimi.

Le premier duel de la mini-saison de quatre matchs dans la division 3 Nord-Est du circuit de football collégial a été âprement disputé. Pour vous donner une idée, à la mi-temps, les Gaillards menaient 17-16 et avec un peu plus de 10 minutes à écouler dans la rencontre, c’était l’égalité 24 à 24. Le suspense a duré jusqu’à la fin, alors que la recrue #18, William Fortin, a capté la longue passe du quart-arrière Frédéric Cléments dans la zone des buts pour inscrire le touché, couronné d’un converti.

Malgré la victoire, l’entraîneur-chef des Gaillards, François Laberge était loin d’être satisfait de la tenue de ses protégés qui ont été fort indisciplinés. «Ç’a été un premier match horrible. Je pense qu’on doit avoir écopé près de 300 verges de pénalités. Je pense qu’on en a six ou sept de rudesse ou des niaiseries après le jeu. Honnêtement, il faut corriger l’indiscipline. C’est vraiment ce qui ressort du match»,a-t-il commenté d’entrée de jeu.

«On aurait dû gagner par un écart un peu plus convaincant si on avait un peu mieux protégé notre ballon et surtout, si on avait été plus disciplinés. On a donné l’équivalent de presque trois terrains, ce qui est inadmissible. Normalement, on aurait dû perdre à prendre des pénalités comme ça. On a été chanceux et on a quand même fait de bons jeux à des moments-clés, soit trois revirements, dont celui sur le dernier jeu du match, et on a réussi de grosses passes, dont celle à 17 secondes à une recrue. C’est le fun. Il y a des gars qui sont vraiment bien sortis, mais le mot qui ressort de ce match, c’est l’indiscipline et il faut régler cela», a-t-il conclu.

Crève-coeur

Pour les Couguars, la défaite a été crève-coeur puisqu’ils étaient en possession du ballon avec un peu plus d’une minute à jouer lorsqu’ils ont été victimes d’une interception. Malgré la déception, l’entraîneur-chef des Couguars de Chicoutimi, Nicolas Menachi, s’est dit «fier de ses gars. Maintenant, il va falloir finir nos matchs. On parle d’une minute à la fin où je lève mon chapeau à nos adversaires qui ont fait les gros jeux au moment où ils devaient les faire, mais c’est très décevant», avoue-t-il.

«On travaille terriblement fort depuis sept semaines et on y croyait et on l’avait jusqu’à la fin, mais ce sont eux qui ont gagné. Comme je disais à mes joueurs, l’important, ce n’est pas le premier match, mais le dernier!»

Pour eux aussi, l’indiscipline a aussi été coûteuse à quelques reprises, mais le pilote des Couguars n’en a pas tenu rigueur à ses troupes. «On a une équipe passablement jeune et on a commis des erreurs d’exécution. Au niveau de la discipline, on va travailler là-dessus. On ne leur demandera jamais d’être parfaits, mais on veut toujours être meilleurs», nuance-t-il.

Bataille de tous instants

Les Gaillards ont été les premiers à s’inscrire au pointage grâce au premier touché de Redval Keita qui a d’ailleurs disputé un fort match. La réplique des Couguars s’est concrétisée par le majeur d’Arthur Roy et les hôtes ont pris les devants 9-7. Avec un peu plus d’une minute au premier quart, Jean-Guy Girard a redonné l’avance aux Jonquiérois pour porter la marque à 14-9. Le deuxième quart a permis Yanis Bakhanti-Polin de redonner l’avance aux siens 16-14 en captant une passe du quart Olivier Arsenault. Bakhanti-Polin a lui aussi joué un fort match. Lui et Keita faisaient d’ailleurs partie du top-10 des meilleurs joueurs de différentes positions du classement ‘’Europe’s Elite’’, dans leurs cas, les porteurs de ballon. Les Gaillards ont ensuite réussi un placement de trois points qui leur a permis de prendre les devants 17-6 à la pause de la demie.

Au retour, Keita a inscrit son deuxième majeur de la rencontre (24-16). Les Couguars ont marqué un touché en fin de troisième quart, mais il a été annulé par une pénalité. Malgré tout, les Chicoutimiens sont revenus à la charge au début du dernier quart quand Vincent Morissette a capté la passe pour le majeur. Les Couguars ont ensuite tenté sans succès un converti de deux points, mais ils ont obtenu un touché de sûreté par la suite pour ainsi niveler le pointage (24-24) avec 10mn30 à écouler. Le match s’est joué dans la dernière minute de jeu quand William Fortin a capté la longue passe dans la zone payante, au grand dam des locaux.

EN BREF

Même si le match s’est déroulé à huis clos, plus d’une trentaine de spectateurs se sont installés sur les buttes qui longent le terrain clôturé pour regarder la partie. C’était agréable, d’autant plus qu’il faisait beau...

L’entraîneur-chef des Couguars, Nicolas Menachi, s’est réjoui d’avoir pu disputer au moins un match dans cette mini-saison de quatre matchs. Avec les zones de couleurs, difficile de prévoir quelle situation prévaudra d’ici samedi prochain dans le circuit collégial...

En fin de semaine, le match qui devrait avoir lieu entre Rimouski et Beauce-Appalaches a été annulé dans leur division 3 section Nord-Est. Les joueurs sont donc invités à apprécier chaque match disputé...

Samedi prochain, normalement, les Couguars rendront visite aux Pionniers du Cégep de Rimouski, tandis que les Gaillards devraient accueillir les Gaulois de La Pocatière au terrain synthétique du Cégep de Jonquière à 13h...