Les Gaillards de Jonquière ont conservé leur fiche intacte avec une victoire de 52-18 à La Pocatière.

Les Gaillards restent parfaits

Les Gaillards du Cégep de Jonquière ont conservé leur fiche parfaite sur la route dans la Ligue de football collégial division 3, section Nord-Est avec une quatrième victoire cette saison, au compte de 52-18, sur les Gaulois du Cégep de La Pocatière.

Les locaux ont effectué une remontée en fin de première demie pour mener 15-14 à la pause, mais la deuxième moitié a été complètement à l'avantage des Jonquiérois. «Ça été plus difficile en première demie. Ils ont bien sorti et bien préparés. Ils savaient où nous attaquer et ont bien fait les choses. Les gars n'étaient pas habitués d'être dans le trouble alors qu'on avait été en contrôle dans les trois premiers matchs. On a quand même des jeunes dans l'équipe. Ils se demandaient un peu ce qui se passait. À la demie, il a fallu calmer tout le monde et rester positifs. Les entraîneurs ne paniquaient pas, on voulait ça. Un moment donné, tu veux avoir un peu d'adversité. En deuxième demie, les gars ont haussé leur jeu d'un cran et on a dominé. Ça vraiment bien été», a partagé l'entraîneur-chef des Gaillards, François Laberge. 

«On a réagi en champions et les gars ont joué en équipe. On a augmenté le tempo et les Gaulois n'ont pas été capables de suivre», a-t-il laissé tomber. 

Les Gaillards ont maintenant rendez-vous avec les Pionniers de Rimouski (3-1) samedi prochain au terrain du Cégep de Jonquière dans un duel pour la première place de la section Nord-Est. 

Les trois équipes régionales évoluaient sur la route samedi. À Rimouski, les Couguars du Cégep de Chicoutimi (2-2) n’ont pas réussi à franchir la ligne des buts et ont baissé pavillon 21-6 devant les Pionniers (3-1). Comme les deux équipes ne se reverront pas d’ici la fin du calendrier régulier, les Rimouskois ont pris une sérieuse option sur le bris en cas d'égalité entre les deux formations au classement. Le botteur William Paquette-Louis a réussi tous les points dans la défaite avec deux bottés de placement. Malgré les difficultés offensives, le porteur de ballon Jimmy Larouche-Joubert a connu une journée de travail productive avec 163 verges au sol, mais . «J’ai l’impression qu’on n’a pas joué à la hauteur qu’on est capables de le faire. On a connus plusieurs ratés profondément dans le territoire adverse, dont à la ligne de un. On n’a pas complété nos séquences offensives ce qui est choquant. On veut offrir des performances de 60 minutes, ce qu’on n’a pas encore été en mesure de faire en quatre matchs», de concéder l'entraîneur Nicolas Menachi, mentionnant que la défensive n'avait accordé qu'un seul touché, l'autre ayant été marqué sur les unités spéciales. 

Finalement, les Jeannois du Collège d'Alma (2-2) se sont payé un festin face aux Électriks de Shawinigan, s'imposant au compte de 52-0. Les Shawiniganais éprouvent toutes sortes de problèmes depuis le début de la saison et n'ont pas fait le poids à leurs quatre premières rencontres, n'ayant marqué que 20 points et concédé 247 points. 

La semaine prochaine, les Jeannois recevront La Pocatière samedi soir tandis que les Couguars seront également devant leurs partisans dimanche après-midi, face à Shawinigan.