Les joueurs des Gaillards ont contrôlé la majeure partie du match contre les Gaulois.

Les Gaillards passent en demi-finale

Les Gaillards du Cégep de Jonquière ont aisément atteint les demi-finales du circuit de football collégial division 3, en défaisant les Gaulois du Cégep de La Pocatière 46-7, samedi après-midi, à Jonquière.

La demi-finale sera disputée samedi prochain, toujours à Jonquière, contre un adversaire à déterminer au moment d’écrire ces lignes. Un duel contre les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe se dessinait, ce qui représenterait une reprise du Bol d’Or de l’an denier. Les Lauréats avaient alors remporté les grands honneurs.

Forts d’une fiche parfaite en saison, les Gaillards affrontaient une équipe qui avait terminé le calendrier régulier avec quatre victoires en huit matchs, mais qui venait de remporter ses trois dernières rencontres.

«C’était le match piège, a convenu l’entraîneur-chef des Jonquiérois, François Laberge. On avait tout à perdre contre une équipe qui arrivait ici sans pression, mais on a livré la marchandise. Je suis très fier de mes joueurs. Toute la semaine, on a martelé que la vraie saison commençait, que notre fiche de 8-0 ne voulait plus rien dire et qu’on recommençait à zéro. C’est ce que les gars ont fait et je pense qu’on a joué un excellent match.»

Les Gaillards ont été presque parfaits à l’attaque, forcés à dégager une seule fois dans tout le match. Avec une marque égale de 7-7 après le premier quart, les locaux ont réussi à se détacher avant la fin de la demie. Le point tournant de la rencontre est survenu vers la fin du deuxième quart, quand William Langlais a évité de justesse l’interception. Le receveur des Gaillards a plutôt saisi le ballon dans la zone des buts pour le touché, ce qui portait le score à 23-7 Jonquière.

Les Gaulois croyaient avoir réussi l’interception et ils ont vivement critiqué la décision des arbitres. Ils ont écopé de 45 verges de pénalité sur la séquence, et les Gaillards en ont profité pour ajouter sept autres points avant de retraiter au vestiaire.

«L’arbitre a vraiment bien vu et oui, c’est un jeu marquant, a concédé François Laberge. William Langlais a des mains sûrs et il a réussi à conserver le ballon. Je pense que ça leur a fait mal. Les entraîneurs ont été un peu désorganisés et on a profité de notre présence loin en zone offensive pour ajouter un touché.»

Jonquière a ajouté 13 points au troisième quart, puis les 15 dernières minutes ont été jouées à temps continu en raison du grand écart de point.

L’autre équipe régionale, les Jeannois du Collège d’Alma, sont à Rimouski pour affronter les Pionniers. Le match est programmé à 13h, dimanche.

Les joueurs des Gaillards ont contrôlé la majeure partie du match contre les Gaulois.