Les Gaillards du Cégep de Jonquière (en blanc) se sont montrés intraitables sur le terrain de leurs hôtes, samedi, à Alma. Les Jonquiérois ont lessivé les Jeannois du Collège d’Alma 45-0. Ci-haut, fidèle à ses habitudes, Glodi Halafu (#26 des Gaillards) s’échappe à toute vitesse vers la zone des buts.

Les Gaillards impitoyables

Dans la Ligue de football collégial division 3, Nord-Est, deux des trois formations de la région ont savouré la victoire samedi. Les Gaillards du Cégep de Jonquière ont été impitoyables lors de leur visite aux Jeannois du Collège d’Alma qu’ils ont lessivés 45-0. Dans l’autre rencontre, l’indiscipline des Couguars du Cégep de Chicoutimi a failli leur coûter cher, mais ils ont finalement savouré une victoire de 45-36 contre les Gaulois du Cégep de La Pocatière.

Grâce à cette victoire, les Couguars (3-3) ont pu s’emparer seuls du troisième rang, tandis que les Gaillards continuent de talonner les Pionniers du Cégep de Rimouski. Ces derniers (6-0) trônent toujours au sommet avec sept points d’écart au différentiel des points pour et contre sur les Jonquiérois. Ces derniers vont donc certainement tout tenter dans l’espoir de ravir le premier rang aux Pionniers samedi prochain, à Rimouski.

Couguars indisciplinés

Concernant Chicoutimi, l’entraîneur-chef Nicolas Menachi s’est montré à demi satisfait de la prestation de ses protégés à La Pocatière samedi soir. Oui, ses troupes ont tenu tête aux Gaulois de La Pocatière, mais ils se sont encore une fois trop souvent tirés dans le pied en prenant de mauvaises punitions. « Ç’a été un bon match, mais ç’a aussi été un match en dents de scie parce qu’on a écopé de plusieurs pénalités, explique-t-il en entrevue téléphonique. On s’est encore une fois tiré dans le pied alors qu’on était en bonne position. Bref, on a été indisciplinés.

« C’est une situation qui commence à devenir problématique parce que ça revient de match en match. On est une équipe jeune qui a tendance à se tirer dans le pied et à avoir de la difficulté de se sortir de ces situations. On menait 38-17 au début du 4e quart et tout allait bien. On a échappé le ballon à deux reprises et nos adversaires ont fait un botté court qui leur a redonné la possession du ballon. Le match a été serré jusqu’à la toute fin. »

L’accent sera donc mis sur la discipline au cours des prochains jours. « Il y a des situations qu’on ne peut contrôler. On accepte les punitions écopées (pour des gestes) dans le feu de l’action, mais pas celles qui surviennent une fois le jeu terminé, ajoute Nicolas Menachi. On va les sensibiliser avec le visionnement des vidéos. On va prendre le temps de leur montrer combien de fois on bousille le travail après avoir gagné des verges et fait des beaux jeux. Car au final, c’est toute l’équipe qui est pénalisée chaque fois qu’une personne le fait pour elle-même. »

Cette mise en garde sera d’autant plus importante que les Chicoutimiens affronteront Alma, puis Jonquière pour leurs deux derniers matchs de la saison. « Ce sera important de contrôler nos émotions, d’être très disciplinés et de sortir fort. Ça va faire la différence pour le reste de la saison. Il faut que les joueurs se mettent individuellement de côté pour faire passer l’équipe en premier », insiste Menachi. 

Deux joueurs se sont démarqués, soit le porteur de ballon Yanick Larouche avec 270 verges de gains au sol et deux touchés à son actif. L’entraîneur a souligné que la recrue a remplacé Jimmy Larose-Joubert, dont la saison est terminée par suite d’une blessure au dos. Le receveur de passes Pierre-Olivier Duperré-Lachance s’est lui aussi distingué avec 120 verges de gains par la passe, 50 au sol et deux touchés.