L'attaque propulse les Couguars

L'attaque des Couguars du Cégep de Chicoutimi a connu une journée très productive samedi après-midi sur le terrain de l'UQAC. Avec plus de 500 verges de gains, les Chicoutimiens ont arraché sans trop de problème une victoire de 45-30 aux Gaulois du Cégep de La Pocatière.
Les Couguars se retrouvent donc à égalité en deuxième place de la section Est de la division 3 de football collégial avec leurs rivaux des Gaillards du Cégep de Jonquière avec un dossier de deux victoires et un revers.
Le quart-arrière Raphaël Cyr a lancé pour 390 verges, dont 265 à sa cible favorite, Pierre-Olivier Dupéré, dont deux fois dans la zone payante. Au sol, le duo formé de Jimmy Larouche-Joubert (118 verges) et de Jacob Verret (139 verges) a également contribué, chaque porteur de ballon inscrivant un touché. Le cinquième majeur des régionaux a été réussi par la passe, par Félix Durant. «Je considère qu'on a disputé un bon match», a résumé l'entraîneur-chef Nicolas Menachi.
«La seule chose que je vais dire, c'est qu'on a eu l'impression de se battre contre deux équipes. Je ne nommerai pas les deux équipes», s'est-il contenté de dire à propos des nombreuses pénalités décernées à son équipe qui ont souvent coûté des points, ainsi que quelques décisions discutables des officiels, dont une sur une interception des visiteurs en première demie alors que le ballon a clairement touché au sol.
Les Couguars ont rapidement pris les devants 21-0, mais les visiteurs n'ont pas abandonné pour autant. Ils ont réussi à ramener le pointage à 28-14 à la demie. Deux touchés rapides des Chicoutimiens au troisième quart ont permis de creuser l'écart et un remontée tardive n'a pas été suffisante pour les Gaulois. «Sur les unités spéciales, ça été plus difficile. Défensivement, on a eu de très bonnes séquences. On a eu l'occasion de faire jouer notre deuxième unité rapidement. Même s'ils se sont rapprochés au quatrième quart, on n'a pas voulu tomber dans la panique et rembarquer notre première unité. On a du temps de jeu à des jeunes qu'on voulait avoir sur le terrain», de mettre en contexte Nicolas Menachi.
«C'est un genre de match qu'il ne fallait pas échapper. Il était à notre portée et on sort d'ici avec la victoire, c'est l'important, a-t-il repris. Ça aurait pu être mieux. On aurait pu travailler plus efficacement pendant 60 minutes. Pour l'instant, je suis content c'est une victoire. On la prend pour se retrouver à 2-1, mais on a pas mal de choses à travailler cette semaine.»
Les Couguars ont rendez-vous la semaine prochaine avec les Voltigeurs de Drummondville, qui sont toujours à la recherche de leur première victoire de la saison.