Les Montagnais jouaient un premier -et seul- match devant leurs partisans cette saison. Le Phénix de Trois-Rivières a gâché la fête.

Football senior: un manque de ressources coule les Montagnais

Les Montagnais du Saguenay-Lac-Saint-Jean avaient l'occasion de jouer le dernier match de leur saison à domicile, ce qui était une première en 2017. Malheureusement pour la formation qui fait partie de la Ligue de football semi-professionnelle du Québec, elle a trébuché au compte de 47-0 devant le Phénix de Trois-Rivières.
Les Montagnais jouaient un premier -et seul- match devant leurs partisans cette saison. Le Phénix de Trois-Rivières a gâché la fête.
Les Montagnais jouaient un premier -et seul- match devant leurs partisans cette saison. Le Phénix de Trois-Rivières a gâché la fête.
Les locaux ont bien tenté de tenir tête aux Trifluviens devant plus de 150 supporters au terrain de l'UQAC, mais ils étaient plus gros et plus nombreux. D'ailleurs, les principaux acteurs des Montagnais vont se pencher sur la question en vue de la prochaine saison.
«On a des joueurs de qualité, mais il nous manque de quantité, a noté le quart-arrière et entraîneur Charles-Yves Jolin. Les joueurs qui font partie de l'équipe sont très assidus, mais le problème c'est qu'on n'en a pas assez. On manque de gras autour de l'os un peu.»
En retard 33-0 à mi-chemin du troisième quart, les Montagnais ont vu les visiteurs ajouter sept autres grâce à un touché. À partir de ce moment, on a joué le reste de la rencontre à temps continu. Fin de l'histoire. Les joueurs rencontrés après les 45 minutes de jeu s'entendaient pour dire que les unités spéciales avaient fait la différence.
«Beaucoup de joueurs ont moins d'expérience et ça a paru sur les unités spéciales, a observé Alex Blouin, qui en plus de jouer, agit à titre de coordonnateur des unités spéciales. L'équipe adverse a regardé les vidéos de nos matchs et c'est ce qui a été le point tournant. On a joué notre meilleur match offensif au sol et on voit une belle progression depuis le début de la saison. L'an prochain, on va être au sommet de notre forme. On a commencé l'année à 23 joueurs et on est rendu à 34. On va essayer de monter une équipe plus expérimentée et plus nombreuse.»
Les Montagnais se tourneront également vers le recrutement d'entraîneurs en vue de la saison 2018. Cette année, des joueurs appelaient les jeux en même temps qu'ils devaient se démener sur le terrain.
«L'an prochain, je vous annonce que ça ne va pas être la même chose, a lancé le coordonnateur défensif et joueur Mathieu Baillargeon, qui a connu un samedi occupé face au Phénix en réussissant plusieurs plaqués défensifs. On motive plusieurs joueurs à embarquer dans l'équipe et on est optimiste d'attirer des gars de la région.»
Parlant de joueur de la région, Maxime Gagnon, Raphaël Laurin et Maxime Plourde s'alignent pour le Phénix de Trois-Rivières. Une belle occasion de se rappeler de bons souvenirs en foulant le terrain synthétique de l'UQAC.
La semaine prochaine, les Montagnais disputent le match quart de finale face aux puissants Bulldogs de Laval. La tâche s'annonce ardue pour les régionaux, mais comme le veut le dicton: à l'impossible nul n'est tenu...