Le porteur de ballon des Gaillards du Cégep de Jonquière, Redval Keita Jr, s’est dit surpris, mais motivé en se retrouvant dans le top-5 des meilleurs joueurs européens à cette position dans le classement établi par Europe’s Elite.
Le porteur de ballon des Gaillards du Cégep de Jonquière, Redval Keita Jr, s’est dit surpris, mais motivé en se retrouvant dans le top-5 des meilleurs joueurs européens à cette position dans le classement établi par Europe’s Elite.

Football collégial: un Couguar et un Gaillard dans le top-10 européen

Le talent de deux porteurs de ballon français qui évoluent dans les équipes de football collégial du Saguenay a été mis à l’honneur, récemment, avec la publication du top-10 des meilleurs joueurs de différentes positions du classement ‘’Europe’s Elite’’.

Parmi les dix meilleurs porteurs de ballon de ce palmarès, on retrouve Redval Keita Jr des Gaillards du Cégep de Jonquière au 4e rang, ainsi que Yanis B. Polin (Yannis Pollen sur le site) qui s’aligne avec les Couguars du Cégep de Chicoutimi, au 6e rang.

Ces deux joueurs, qui ont vécu une première saison en sol saguenéen, ont d’ailleurs choisi de ne pas retourner en France malgré la pandémie, ce qui facilitera les choses pour leur deuxième saison au sein de leur équipe respective. Mais dans les deux cas, cette reconnaissance est plus perçue comme un incitatif à travailler encore plus fort pour atteindre leur objectif.

Surpris

Dans le cas de Keita Jr, ce sont les réseaux sociaux qui lui ont mis la puce à l’oreille. «Lorsque je me suis réveillé dimanche, j’ai été surpris parce que j’avais beaucoup de messages sur les réseaux sociaux. Puis, j’ai vu le classement. Je ne m’y attendais pas», a raconté l’athlète de 5’11, près de 200 livres, via Messenger.

Et il ne s’attendait encore moins à être dans le top-5. «Je pensais plus arriver vers les dernières positions. Être classé 4e de ma génération en Europe est une fierté pour moi, car ça montre que le travail paie toujours et ça, peu importe d’où l’on vient, estime-t-il.

Joueur d’impact à sa première saison avec les Couguars du Cégep de Chicoutimi, le Français Yanis Bakhanti-Polin fait partie du top-10 des meilleurs porteurs de ballon européens du palmarès d’Europe’s Elite.

«Pour moi, ce classement est une belle chose qui me pousse à travailler encore plus, car on peut dire que lorsque l’Europe voit ton nom et ta nationalité, tu représentes quand même ton pays à l’échelle internationale et ce n’est pas rien! Maintenant, comme tout le monde le sait, je me suis expatrié au Canada pour les études et le football, donc il me reste à continuer de travailler dur avec mes coéquipiers, coachs et professeurs ici.»

Entraîneur-chef des Gaillards, François Laberge s’est fait élogieux au sujet de Redval Keita Jr, 19 ans. Il explique que la saison dernière, Keita Jr s’est un peu retrouvé dans l’ombre de bons vétérans étincelants, dont Glodi Musa Halafu (Carabins de l’Université de Montréal).

«Il a quand même eu une bonne saison comme recrue, mais la prochaine saison devrait être son année. Il est très solide et il a décidé de rester ici cet été pour poursuivre sa préparation. L’Université du Connecticut de la NCAA, division 1, m’a déjà appelé à son sujet. Il a tout pour réussir. Il a un bon gabarit combiné à de la vitesse. Il a un côté athlétique exceptionnel», souligne le pilote des Gaillards. «Il a tout ce qu’il faut pour devenir un porteur de ballon dominant facilement dans notre division et même au niveau de la province.»

Poursuivre le travail

Pour sa part, Yanis Bakhanti-Polin prend plus ce classement comme une motivation à continuer de trimer dur. «Pour être honnête, je ne prends pas en compte ce classement, mais cela fait quand même plaisir! Je suis en ce moment plus concentré sur la préparation de ma saison qui s’en vient très bientôt! Un classement, c’est cool, mais cela ne va pas m’emmener là où je veux aller, explique-t-il. Par contre, le travail, lui, va pouvoir y faire quelque chose!»

L’entraîneur-chef des Couguars, Nicolas Menachi, n’est pas surpris de voir son protégé se retrouver dans le top-10 et il croit même qu’il aurait pu se retrouver un peu plus près du sommet. «Ce n’est vraiment pas surprenant, car c’est un joueur exceptionnel», affirme-t-il.

«Yannis a 19 ans et il sera avec nous pour une deuxième saison. L’an passé, il s’est distingué parmi les meilleurs porteurs de la ligue. Il a fini deuxième pour le nombre de verges et il a été nommé sur l’équipe d’étoiles provinciale. Au sein de l’équipe, ç’a été l’un des joueurs offensifs qui nous a permis de nous rendre en demi-finale. Il a vraiment eu un gros impact avec nous», fait valoir Menachi.

Polin a lui aussi décidé de demeurer dans la région malgré la pandémie pour continuer à s’entraîner. «Il ne voulait pas mettre son entraînement sur pause. On a deux entraînements de course par semaine et quatre de musculation depuis que Football Québec a donné le feu vert», de conclure le pilote des Couguars.