Les Pionniers de Rimouski ont été plus forts que les Gaillards de Jonquière, samedi après-midi.

Football collégial: les Gaillards s'inclinent à Jonquière

L'issue a été serrée, mais les Gaillards du Cégep de Jonquière ont échappé la victoire 21-20 à leur match d'ouverture locale samedi après-midi face aux Pionniers du Cégep de Rimouski, devant près de 500 spectateurs.
Les Gaillards n'ont pas été en mesure d'arracher la victoire aux Pionniers malgré quelques beaux jeux.
«Honnêtement, on n'a pas vraiment bien joué, et on mérite un peu ce qui nous arrive, lance d'entrée de jeu l'entraîneur de l'équipe jonquiéroise division 3 dans la ligue de football collégial, François Laberge. Nous n'avons pas été capables de relever le défi à l'attaque, et Rimouski a été un peu meilleur que nous.»
Les visiteurs ont d'ailleurs marqué les premiers points dans un jeu renversé, portant le compteur à 7-0. Ils ont accordé un touché de sûreté aux Gaillards, qui en ont profité pour faire un touché sous l'élan de William Langlais. Les Pionniers les ont imités un peu plus tard, égalisant la marque à 9-9, puis en prenant les devants 12-9 avec un placement de 29 verges de Philippe Brown à la fin des deux premiers quarts.
De retour au jeu, le local Pierre-Olivier Thériault a complété un touché. Les Pionniers ont préféré être prudents en accordant un autre touché de sûreté, augmentant l'écart à 18-12. Ils se sont vite rattrapés avec un autre touché et ont dominé durant le quatrième quart, Jonquière pliant même le genou à 21-18. Chez leurs adversaires, Mickael Bernier était tout simplement infatigable, lui qui a parcouru 237 verges en 31 courses durant le match. Alors qu'il restait une minute au compteur, les Rimouskois ont bloqué tous les efforts des Gaillards, les forçant à concéder deux points dans un toucher de sûreté. La dernière passe du quart-arrière Anthony Ouellet n'a pas pu être complétée et les Pionniers ont remporté le match en écartant les 17 dernières secondes.
«Dès lundi, il va falloir être prêt à en donner plus. Il y a des unités qui ont bien fait, mais la ligne défensive était trop souvent sur le terrain. Certains détails me dérangent. En pratique, il va y avoir plus d'intensité et de focus», prévient François Laberge.
Les Gaillards affrontent les Jeannois du Collège d'Alma vendredi soir prochain à Jonquière.