Le Jonquiérois David Ménard s’alignera avec les Lions de la Colombie-Britannique pour les deux prochaines saisons. Le joueur de ligne porte leurs couleurs depuis cinq saisons déjà.

David Ménard choisit de rester avec les Lions

Le Jonquiérois David Ménard portera les couleurs des Lions de la Colombie-Britannique pour encore deux saisons. L’athlète de 27 ans vient en effet de signer un nouveau contrat qui le lie avec l’équipe jusqu’en 2019 inclusivement.

Le joueur de ligne défensive, qui amorcera donc une 6e saison avec les Lions, devenait agent libre en février. Un renouvellement de contrat un peu surprenant dans la mesure où la rumeur voulait qu’il ne s’aligne pas avec les Lions pour la nouvelle saison. Le Jonquiérois a admis que la rumeur était fondée, mais que les changements apportés dans l’équipe depuis ont fait en sorte qu’il ne souhaitait plus partir. 

« J’ai clairement joué la saison passée comme si c’était ma dernière dans l’Ouest, a confirmé Ménard qui se trouve au Saguenay présentement. Je n’étais pas malheureux dans l’Ouest, mais ça me tentait un peu plus de me rapprocher (du Québec). Mais en me rapprochant, ça aurait impliqué de m’habituer à un nouveau milieu, à une nouvelle équipe, un nouvel entourage et ça ne m’intéressait pas plus que ça. »

Ce qui l’a convaincu de rester, ce sont les changements apportés au niveau du personnel d’entraîneurs. « Au niveau football, j’étais insatisfait de certains trucs, mais avec les changements qu’il y a eus, j’ai trouvé que c’était vraiment positif. De plus, j’ai un bon sentiment d’appartenance envers les Lions qui m’ont repêché et je me considère comme quelqu’un de loyal. Je n’avais donc pas envie de recommencer quelque chose de neuf ailleurs. »

Négociations rapides

L’embauche d’un nouvel entraîneur à la ligne défensive a pesé dans la balance. 

« Ils ont engagé un entraîneur pour la ligne défensive que j’avais eu l’an dernier, mais seulement pendant le camp d’entraînement. J’ai vu que cette personne pouvait m’aider à améliorer mon jeu. J’ai vraiment vu ce changement comme étant très positif. J’ai aussi parlé au nouveau DG, Ed Hervey, et il m’a fait bonne impression. J’ai senti qu’il était en contrôle de tout ce qui se passait et ça m’a vraiment inspiré confiance et ça m’a donné le goût de poursuivre l’aventure. » 

Les pourparlers concernant ce troisième contrat avec les Lions se sont déroulés rondement. « Est-ce que j’en ai trop donné ? Est-ce que je n’en ai pas assez demandé ? Je ne le saurai jamais, mais ça s’est très bien déroulé et je suis très content de mon contrat », assure celui qui est le seul des joueurs repêchés en 2014 par les Lions à évoluer encore avec l’équipe.

« Il y a vraiment un roulement énorme dans la Ligue canadienne de football. Je suis vraiment content (d’être encore dans le circuit), mais j’en prends une partie du crédit parce que je fais mes devoirs, je m’entraîne fort et je prends soin un peu de mon corps. Toutefois, il y a aussi une bonne partie de chance qui fait en sorte que je n’ai jamais eu de blessures majeures », met-il en contexte.

« C’est sûr qu’on a des bobos ici et là parce que ça reste un sport de contact, mais je suis vraiment heureux de ne pas avoir subi de blessures qui m’auraient limité dans ma carrière. »

Malgré ses succès, David Ménard continue de se perfectionner. Il songe d’ailleurs à séjourner à Montréal de février à avril afin de profiter des conseils des préparateurs de son ancienne équipe, les Carabins de Montréal. Il estime que ces derniers pourront l’aider à améliorer sa vitesse. 

Mentionnons enfin que sur le communiqué mis sur le site des Lions, on souligne qu’en 70 matchs en saison régulière, il a réussi 15 sacs du quart et 38 plaqués défensifs. Sa meilleure performance en 2017 s’est produite contre les Alouettes de Montréal le 8 septembre, avec trois plaqués et deux sacs du quart.