Jean-Philippe Caron

Football collégial: c'est parti!

Avec le mois de septembre, la Ligue de football collégial division 3 débute ses activités. Les hostilités seront lancées avec un duel régional entre les Jeannois du Collège d’Alma et les Gaillards du Cégep de Jonquière. Samedi après-midi, les Couguars du Cégep de Chicoutimi ouvriront également leur saison à domicile, en recevant la visite des Gaulois du Cégep de La Pocatière. Après un calendrier de huit matchs, tant dans la section Sud-Ouest que Nord-Est, les huit équipes qui se qualifieront pour les séries éliminatoires batailleront pour mettre la main sur le Bol d’Or en novembre au Complexe sportif Claude-Robillard de Montréal. Ce privilège a été obtenu l’an dernier par les Lauréats de Saint-Hyacinthe. Voici un tour d’horizon des trois équipes régionales.

JEANNOIS D'ALMA: LA CHIMIE S'INSTALLE

L’an dernier, les Jeannois du Collège d’Alma n’ont savouré qu’une seule victoire, qui leur a ensuite été enlevée. À sa deuxième saison à la barre de l’équipe, l’entraîneur Jean-Philippe Caron a mis son empreinte sur la formation almatoise.

La saison dernière, les Jeannois avaient remporté un seul match, devant leur partisans face à Drummondville. À la suite d’un protêt, les responsables du Réseau du sport étudiant du Québec ont décidé d’annuler le match en raison d’une mauvaise décision des officiels.

«Ça va être très différent cette année. Le personnel est différent, mais l’ambiance aussi. On a vraiment une belle chimie de groupe. Ça fait un peu plus d’un an que je suis en poste, l’équipe est un petit peu plus à mon image», de mentionner Jean-Philippe Caron.

«Comme on le dit tout le temps, on n’a pas d’objectif de victoires ou de défaites. On y va vraiment pour la progression de l’équipe. Je suis heureux de ce que je vois depuis trois semaines. Même si on a beaucoup de jeunesse, le potentiel est élevé. J’ai confiance en mes gars. On a eu de bonnes semaines d’entraînements», pointe Jean-Philippe Caron, content de débuter par une rivalité régionale face aux Gaillards.

«Ça va nous placer un peu où on en est par rapport à la ligue. On sait que Jonquière sera encore une équipe très forte. Ça va nous indiquer où on se retrouve. Malgré tout, ça peut être un match très excitant. Tous les espoirs sont permis pour nous», d’annoncer Jean-Philippe Caron.

+

GAILLARDS DE JONQUIÈRE: "ON VISE L'EXCELLENCE"

La barre sera encore haute cette saison pour les Gaillards du Cégep de Jonquière, plus récents finalistes du Bol d’Or. 

L’année précédente, les Jonquiérois avaient connu une saison parfaite pour être couronnés champions provinciaux de la division 3. «C’est l’objectif, mais il faut y aller un match à la fois. On commence par Alma vendredi soir. La moitié de l’équipe est nouvelle. On doit s’assurer d’avoir une progression constante toute la saison et plus l’année va avancer, jouer du meilleur football. C’est cliché, mais si tu veux avoir du succès en séries, c’est la manière de faire les choses. Le but, c’est d’entrer fort en séries et ensuite jouer ton meilleur football. On travaille dans cette optique et on travaille à chaque entraînement pour devenir meilleurs depuis le jour un du camp», fait valoir l’entraîneur-chef François Laberge. 

«On vise l’excellence. C’est ce qu’on veut des joueurs et on travaille fort à l’entraînement pour l’atteindre, reprend-il. On a de grosses exigences. On est durs avec eux et ça ne change pas. La culture est comme ça et ce n’est pas parce qu’on est plus jeunes qu’on va se donner des excuses. Il faut travailler, faire ce qu’on doit et si on joue à la hauteur de notre talent, c’est sûr qu’on va avoir du succès.»

Comme son homologue almatois, il est également emballé de débuter face à un rival régional. «Certains ne savent pas c’est quoi le football collégial, mais vont le savoir rapidement. En plus, le vendredi soir, on a toujours de bonnes foules et ça risque d’être bon pour l’ambiance. C’est bon de commencer avec une rivalité. Ça met les gars dans le bain et ça crée un petit quelque chose de particulier. Jouer contre Chicoutimi et Alma, c’est toujours différent que n’importe quelle autre équipe», de souligner François Laberge qui décidera vendredi de son quart-arrière partant. 

La course se fait entre deux nouveaux venus, la recrue, Frédéric Clements, natif de Sept-Îles, qui évoluait l’an dernier avec les Lynx du Pavillon Wilbrod-Dufour, ainsi qu’Alexandre Voisin, un transfert de Chicoutimi.


François Laberge

+

COUGUARS DE CHICOUTIMI: PLACE AUX JEUNES

Les Couguars du Cégep de Chicoutimi miseront sur la jeunesse lors de la prochaine saison, la troisième de l’entraîneur-chef Nicolas Menachi.

«Les Couguars n’ont pas le luxe de prendre personne à la légère, du premier au dernier match», annonce-t-il. 

«Je vais attendre le premier match avant de me prononcer réellement. J’ai un beau groupe de jeunes. On est quand même très très jeunes, je ne ferai pas de cachettes. Des vétérans, on n’en a pas une tonne», souligne-t-il, avouant que l’infirmerie déborde même avant le début de la saison. 

«On ne se cache pas derrière une reconstruction pour expliquer ce qui peut arriver ou ne pas arriver. Défensivement, on est plus matures, mais offensivement, on va être très jeunes», estime l’entraîneur, vantant sa ligne offensive qui sera grosse, mais quelque peu inexpérimentée. 

«Ce sera une adaptation et on devra être patients. On est conscients qu’on ne pourra pas faire les mêmes choses que l’an dernier, sauf qu’on aura deux solides porteurs de ballon, Jimmy Larose-Joubert, qui va jouer sa troisième et dernière année, et Alexis Boulanger, un joueur de la France très explosif», mentionne Nicolas Menachi, qui doit également trouver le successeur du quart-arrière partant des dernières saisons, Raphaël Cyr. Le Félicinois Tommy Plamondon et le Français Tommy Loiseau sont sur les rangs.

«La bataille est encore en cours, confirme Nicolas Menachi. Les deux pratiquent bien depuis quelques semaines. On verra qui aura le poste samedi.»

Les Couguars du Cégep de Chicoutimi miseront sur la jeunesse lors de la prochaine saison.