Étudiante à l’Université du Québec à Chicoutimi, Emilie Desjardins, qui forme l’équipe de double mixte avec son père Robert Desjardins, a mérité une bourse de 500 $ de la Fondation Sport-études.
Étudiante à l’Université du Québec à Chicoutimi, Emilie Desjardins, qui forme l’équipe de double mixte avec son père Robert Desjardins, a mérité une bourse de 500 $ de la Fondation Sport-études.

Fondation sport-études: les efforts d’Emilie Desjardins récompensés

Une autre étudiante-athlète de la région a vu ses efforts et sa persévérance récompensés par une bourse de la Fondation Sport-Études dans le cadre de son programme de bourses régionales. Emilie Desjardins, qui s’est distinguée en curling double mixte, a mérité une bourse de 500 $, elle qui réussit à concilier son sport et ses nombreux déplacements avec ses études en enseignement en adaptation scolaire et sociale à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). La jeune femme souhaite devenir orthopédagogue.

Dans le communiqué émis lundi, on souligne qu’Emilie «a dû faire preuve de beaucoup de persévérance afin de concilier adéquatement son sport de haut niveau et ses études universitaires. Pour relever ce défi, elle a organisé ses journées et ses semaines à l’aide d’un agenda, en se fixant des objectifs et des échéanciers. Cette méthode lui a permis de bien planifier ses périodes d’étude en fonction de ses entraînements et de ses compétitions : elle consacrait même du temps à ses travaux entre ses matchs, lorsqu’elle était en tournoi!»

La Saguenéenne a pu profiter d’une belle collaboration de ses professeurs pour déplacer les dates d’examen lorsqu’elle devait partir en compétition. Par ces moyens, elle est parvenue à avancer dans son parcours universitaire tout en poursuivant la pratique de son sport.

On rappelle également que l’étudiante-athlète a participé aux sélections olympiques canadiennes du double mixte en 2018. À son palmarès, on retrouve également une place en quarts de finale au tournoi des Jeux d’hiver de la Nouvelle-Zélande, où elle représentait le Canada en tandem avec son père, Robert Desjardins.

La Saguenéenne a d’ailleurs dans la mire l’objectif de représenter à nouveau le Canada, cette fois au tournoi en double mixte des Jeux olympiques de Pékin en 2022.

Mentionnons enfin que l’Alliance Sport-Études regroupe 45 collèges, le cégep à distance et 9 universités et soutient plus de 1400 étudiants-athlètes de 50 sports différents.