Si les vents sont favorables, les passants pourront admirer l’habileté des adeptes du Foil, samedi, sur la baie des Ha! Ha!, dans le secteur de l’Islet, à l’occasion de la 5e édition du Foil en folie. L’entreprise Concept Airs Kites basée à Saint-Fulgence produit d’ailleurs de belles voiles pour ce sport spectaculaire qui connaît une popularité croissante.
Si les vents sont favorables, les passants pourront admirer l’habileté des adeptes du Foil, samedi, sur la baie des Ha! Ha!, dans le secteur de l’Islet, à l’occasion de la 5e édition du Foil en folie. L’entreprise Concept Airs Kites basée à Saint-Fulgence produit d’ailleurs de belles voiles pour ce sport spectaculaire qui connaît une popularité croissante.

Foil en folie à La Baie: une 5e édition plus sobre à cause de la pandémie

Même s’ils sillonnent avec agilité les différents plans d’eau d’ici et d’ailleurs, les adeptes des sports tractés (kite) n’échappent pas aux impacts de la pandémie. À preuve, la 5e édition du Foil en folie qui aura lieu samedi dans le secteur de l’Islet de La Baie, risque d’être beaucoup plus modérée en termes de participation.

En raison de la crise sanitaire, le grand manitou de l’événement, Benoit Tremblay, avoue qu’il avait même songé à ne pas tenir l’événement organisé en collaboration avec le club Air-Lib. «Je n’étais pas trop chaud à l’idée de le tenir, mais le club a dit qu’il faisait le souper quand même (samedi soir) et tout, comme à l’habitude. Alors après discussions, on va continuer, mais on sera plus sobre dans la présentation et dans tout. Les consignes sanitaires seront appliquées», souligne le président et designer de Concept Air Kites basé à Saint-Fulgence. «Je ne voulais pas faire trop de publicité pour ne pas avoir trop de monde», admet-il.

En fait, le respect des mesures sanitaires est facile quand les participants sont sur l’eau, mais ça se complique sur la terre ferme où il devra appliquer une gestion plus serrée pour la distanciation et le port du masque.

D’ailleurs, au lieu de se dérouler sur trois jours, les activités seront concentrées le samedi, au quartier général du club Air-Lib installé en bordure de la baie des Ha! Ha!, à l’arrière de la station-service RL Énergies. Durant la journée de samedi, à compter de 9h, si les vents sont favorables bien sûr (est ou mieux, nord-est), les passants pourront admirer cette discipline en pleine expansion où les adeptes donnent l’impression de léviter sur l’eau.

Les marées ne sont pas un facteur, mais il faut au moins trois pieds d’eau pour que les adeptes puissent évoluer. «On fait une démonstration de ce nouveau sport qui n’est pas beaucoup connu, mais qui gagne en popularité. Le foil, on ne touche à peu près à l’eau. C’est assez spécial; on a un mat d’environ trois pieds. C’est une révolution. C’est comme si nous étions dans trois pieds de poudreuse tout le temps», illustre Benoit Tremblay qui pratique ce sport depuis sept ans.

«Même dans le vent léger, ça fonctionne. C’est très spectaculaire. Les gens qui voient cela ont un peu de misère à comprendre l’équilibre que ça prend pour faire ça. En Europe et aux États-Unis, ça marche beaucoup», ajoute celui qui a un carnet de commandes bien rempli pour fabriquer des cerfs-volants aux adeptes du foil.

En principe, le Foil en folie attire plus d’une trentaine d’adeptes de sports tractés par des voiles, dont quelques habitués du rendez-vous en provenance de l’extérieur. Dans le contexte actuel, difficile de prévoir combien seront au rendez-vous. Mais si les vents favorables ne sont pas de la partie, la participation jouera plus entre 15 et 20 amateurs.

Des démos de kites, de foil, de boards, de la musique, de l’ambiance et le souper Air-Lib figurent au programme.